Vettel pénalisé et Bottas disculpé au GP d'Autriche

Sebastian Vettel va devoir reculer sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche 2021 de F1 après avoir reçu une pénalité pour avoir gêné Fernando Alonso.

Les images ne laissaient que très peu de place au doute, même si Sebastian Vettel avait des circonstances atténuantes : la gêne sur Fernando Alonso en fin de Q2 a bien été caractérisée et les commissaires ont sanctionné cette situation interdite par le règlement de trois places de pénalité sur la grille et un point sur la Super Licence.

Pour rappel, dans les derniers instants de la seconde partie des qualifications du Grand Prix d'Autriche, Vettel s'est retrouvé dans un train de voitures qui avaient ralenti avant le virage 9. Dans ces conditions, certains pilotes arrivant derrière ont choisi de dépasser l'Allemand puis de temporiser pour préparer leur dernier tour. En bout de chaîne, le pilote Aston Martin s'est retrouvé tellement ralenti qu'au moment de lancer sa propre tentative, il était sur le chemin d'Alonso dans un tour lancé, qu'il a alors empêché de terminer correctement son tour.

Voici comment les commissaires justifient la décision : "Alonso était dans son tour rapide juste avant la fin de la Q1. Quand il a abordé les deux derniers virages (9 et 10), il y avait encore une file de trois voitures qui se préparaient pour leur tour final. Vettel était le dernier de cette file et a gêné Alonso, et en conséquence Alonso a dû avorter son dernier tour de qualifications."

Vettel s'élancera donc de la 11e position sur la grille, permettant à George Russell, Lance Stroll et Carlos Sainz de gagner une position.

Lire aussi :

Dans le même temps, également convoqué par les commissaires, Valtteri Bottas a lui échappé à toute sanction, tout simplement parce que trop de pilotes ont agi en dehors des règles fixées par Michael Masi dans les Notes du directeur de course pour qu'une seule responsabilité puisse être dégagée.

"À la fin de la Q2, Bottas a ralenti à l'entrée du virage 9 pour créer un écart pour son dernier tour", explique la décision rendue par les commissaires. "Cela est contraire à l'article 24.2 a des Notes du directeur de course. Toutefois, étant donné que de nombreux pilotes ont fini par former une file dans cette zone du circuit, les commissaires déterminent que trop de pilotes ont contribué à la situation et donc que le pilote concerné n'est pas pleinement responsable."

Il est à noter que le même raisonnement a été appliqué pour Sainz, qui avait été également convoqué pour la même raison. L'Espagnol s'élancera donc bien 10e.

partages
commentaires
Vettel : "J'ai sacrifié mon tour" pour Alonso
Article précédent

Vettel : "J'ai sacrifié mon tour" pour Alonso

Article suivant

GP d'Autriche - Programme TV et guide d'avant-course

GP d'Autriche - Programme TV et guide d'avant-course
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021