Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
70 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
101 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
108 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
126 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
143 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
157 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
185 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
192 jours
12 sept.
Course dans
199 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
213 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
217 jours
10 oct.
Course dans
227 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
241 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
248 jours
07 nov.
Course dans
255 jours

Le peu d'essais avec Aston Martin n'inquiète pas Vettel

En 2021, Sebastian Vettel n'aura qu'une journée et demie d'essais pour découvrir sa nouvelle équipe. Une situation qu'il aborde avec beaucoup plus de philosophie que Carlos Sainz, son successeur chez Ferrari.

partages
commentaires
Le peu d'essais avec Aston Martin n'inquiète pas Vettel

Si la stabilité réglementaire et technique sera de mise lors de la prochaine intersaison, le paysage de la Formule 1 évoluera toutefois grandement, avec plusieurs changements de pilote au sein des écuries. Le tout mène à une situation paradoxale puisque les mesures prises pour faire face à la crise du coronavirus réduisent les possibilités pour les préparatifs. Ainsi, les monoplaces évolueront peu compte tenu du gel partiel des châssis, seulement contourné par l'intermédiaire de jetons de développement limités et de modifications à effectuer pour répondre à la volonté de réduire l'appui aérodynamique (notamment au niveau du fond plat).

Lire aussi :

Dans le même temps, une autre restriction concernera les essais hivernaux, passant de six à trois journées seulement, soit trois demi-journées par pilote. Au moment de découvrir une nouvelle équipe, le roulage sera donc réduit… Sebastian Vettel sera l'un de ces pilotes qui changeront d'environnement, quittant Ferrari pour la future équipe Aston Martin, aujourd'hui baptisée Racing Point. Cette situation préoccupe-t-elle le quadruple Champion du monde ?

"Non. Si c'est le cas, c'est comme ça", assure le pilote allemand. "Vous savez, au fil des années, je crois que l'on s'est habitué à avoir très peu de temps de piste et à tirer le meilleur de ce temps de piste. Alors même si un jour et demi ça ne paraît pas être beaucoup, on peut toujours avoir un roulage raisonnable. C'est la même chose pour nous tous. Et en fait, vous savez, on peut faire beaucoup de choses en avance vous savez. Alors j'imagine que la clé sera la préparation qui conduira à ces essais, puis au premier Grand Prix."

Un scénario semble toutefois exclu : celui qui permettrait d'anticiper le début des préparatifs avant le 31 décembre prochain. "Les détails contractuels sont ce qu'ils sont", rappelle Vettel. "J'imagine que la logique, concernant l'année prochaine, les essais, et d'après ce que j'entends en ce moment, est qu'il y aura un test avant la saison. Et ce sera la première fois que je serai dans la nouvelle voiture."

Sainz beaucoup moins détendu...

Carlos Sainz Jr., McLaren

Cette situation de nouveauté, Carlos Sainz la connaîtra lui aussi puisqu'il quittera McLaren pour remplacer Vettel chez Ferrari. L'Espagnol s'est déjà ému de la réduction drastique des journées d'essais, mais n'exclut pas de pouvoir rouler avec une monoplace datée d'au moins deux saisons afin d'emmagasiner de l'expérience, à l'image de ce que fait Fernando Alonso avec Renault.

"Une fois que j'aurai quitté McLaren pour devenir pilote Ferrari, il y aura beaucoup de réflexion en coulisses afin d'être sûr que j'arrive le mieux préparé possible aux essais hivernaux et au premier Grand Prix", souligne Sainz. "Bien sûr, ce pourrait être une option mais je reste engagé avec McLaren et je ne veux pas être trop distrait par ce qui pourrait se passer en janvier, février et mars."

"Je peux déjà vous dire qu'un jour et demi dans une F1, avec ces voitures complexes, ce n'est pas suffisant pour préparer une saison. Ça ne permet pas de connaître les astuces de la voiture, le volant, même si l'on travaille dans le simulateur, apprendre à connaître l'équipe. Un jour et demi c'est très, très peu et probablement insuffisant. Mais c'est comme ça, nous devrons nous adapter et nous devrons trouver un moyen d'être le mieux préparé possible."

Renault croit toujours à la troisième place mais se méfie de Ferrari

Article précédent

Renault croit toujours à la troisième place mais se méfie de Ferrari

Article suivant

Verstappen : Finir deuxième du championnat "n'a pas d'importance"

Verstappen : Finir deuxième du championnat "n'a pas d'importance"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Carlos Sainz Jr.
Équipes Ferrari , Racing Point
Auteur Basile Davoine
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021