Vettel : Rejoindre Aston Martin n'est "pas une décision facile"

Dans le paddock du Mugello, Sebastian Vettel est revenu sur son choix de poursuivre sa carrière en Formule 1 en 2021 avec l'écurie Aston Martin.

Vettel : Rejoindre Aston Martin n'est "pas une décision facile"

Après des semaines de suspense, l'avenir de Sebastian Vettel en Formule 1 a enfin été annoncé avec la signature du pilote allemand chez Aston Martin pour 2021 et au-delà. Mis sur la touche par Ferrari à l'issue de la saison en cours, le quadruple Champion du monde semblait manquer d'options pour rester dans la discipline tout en ayant espoir de nourrir encore de belles ambitions. Dans un tel contexte, l'idée d'une retraite ou, a minima, d'une année sabbatique, semblait plausible. Il n'en sera rien, mais l'intéressé ne cache pas que cette possibilité a été sérieusement envisagée.

Lire aussi :

Au point d'être très proche de se produire ? "Proche... Je ne sais pas", hésite Vettel. "Mais peut-on mesurer ce qui nous en sépare ? Je veux dire par là que c'était proche dans le sens où j'ai énormément réfléchi avant de prendre une décision. Je dois d'abord penser à moi à cet égard. Qu'est-ce qui est le mieux pour moi ? Et j'ai décidé ce qui était le mieux selon moi. J'ai hâte de le démontrer."

Sans aucun doute, si l'on avait écrit ici il y a quelques mois encore que Vettel rejoindrait Aston Martin, il aurait fallu se pincer pour le croire. Cependant, cette année 2020 n'est comme aucune autre. Surtout, l'écurie de Silverstone ne cesse de progresser depuis que Lawrence Stroll en a pris les commandes. Il y a certes eu l'affaire de la "Mercedes rose", désormais classée, mais son futur pilote vedette a aussi une garantie : disposer d'une monoplace intéressante l'an prochain. Et, finalement, difficile de faire le même pari avec la SF1000 de Ferrari...

"Ce n'était pas une décision facile [de signer chez Aston Martin], car les dernières semaines et les derniers mois ont été assez intenses pour moi", explique Vettel. "C'est une situation différente et nouvelle pour moi et, comme au premier jour, j'ai senti que je voulais rester en Formule 1 s'il y avait quelque chose de vraiment attirant. Il est devenu de plus en plus évident que les performances de l'écurie cette année étaient encourageantes, et au-delà de ça, avec la réglementation future, il y a l'espoir d'un plateau plus équilibré."

"Je pense qu'il y aura beaucoup de premières pour l'équipe en se trouvant en position d'avoir autant d'argent que les autres et de montrer ce dont elle est capable. Je suis très enthousiaste et impatient de pouvoir faire ce que je peux pour apporter mon aide. Les choses se présentent au bon moment, et l'annonce n'a pas mis de temps à intervenir depuis que c'est bouclé. Checo [Pérez] a fait une annonce hier soir, et je crois que la seule bonne chose à faire était de répondre immédiatement."

partages
commentaires
Le Mugello, si rapide que Grosjean a peur pour les pneus Pirelli
Article précédent

Le Mugello, si rapide que Grosjean a peur pour les pneus Pirelli

Article suivant

Verstappen : "Ça ne peut pas être pire qu'à Monza !"

Verstappen : "Ça ne peut pas être pire qu'à Monza !"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021