Vettel surpris : "Il n'y a jamais eu d'offre" de Ferrari

Dans des propos à la tonalité différente de celles du jour de l'annonce, Sebastian Vettel est revenu ce jeudi sur son départ programmé de Ferrari, qui sera effectif à l'issue de la saison.

Vettel surpris : "Il n'y a jamais eu d'offre" de Ferrari

Lorsque la non-prolongation du contrat de Sebastian Vettel a été officialisée par Ferrari il y a quelques semaines, il était question d'un commun accord entre les deux parties. Or dans le paddock du Red Bull Ring, le quadruple Champion du monde a fait part de sa surprise lorsqu'il a été mis au courant de la fin des négociations avec la Scuderia, sans même avoir reçu de réelle proposition de contrat. "Il n'y avait pas de point de friction", explique-t-il. "J'ai évidemment été surpris lorsque Mattia [Binotto] m'a appelé et qu'il m'a dit que l'équipe n'avait plus l'intention de continuer. Nous ne sommes jamais entrés en discussion, il n'y a jamais eu d'offre sur la table, et donc il n'y a pas eu de point d'achoppement."

Lire aussi :

La question pour le pilote allemand désormais est de savoir quel sera son avenir en Formule 1. A-t-il l'ambition de rejoindre une autre écurie alors que les possibilités semblent limitées ? L'intéressé n'écarte rien, pas même l'idée de quitter la catégorie reine alors qu'il assure ne pas avoir de discussions avancées avec d'autres équipes. "Je veux être sûr de prendre la bonne décision pour mon avenir", souligne-t-il. "Je suis d'une nature très compétitive. J'ai accompli beaucoup de choses et je suis motivé, je veux en faire plus. Pour le faire, il me faut le bon package et les bonnes personnes autour de moi. C'est donc ce que je recherche actuellement. Si la bonne occasion se présente, alors je pense que ce sera très clair. Si ce n'est pas le cas, alors il faudra probablement chercher autre chose."

"J'ai le sentiment d'avoir encore beaucoup plus à donner", insiste-t-il en précisant qu'il ne veut pas précipiter l'annonce d'une retraite. "Si ce n'est pas le cas et que les choses ne se mettent pas en place, comme je l'ai dit, il sera probablement temps de faire autre chose. J'ai la conviction qu'il faut être prêt à fermer la porte, et qu'il ne faut pas le faire puis s'attendre à ce qu'elle s'ouvre à nouveau. Il faut être conscient de la décision que l'on prend sur le moment, et c'est pourquoi je ne précipite rien. C'est bien de lancer la saison, mais les prochaines semaines et les prochains mois apporteront probablement un peu plus de clarté."

"J'ai échoué... Nous avons échoué"

Seabstian Vettel, Ferrari

Sur son bilan chez Ferrari, où il est arrivé en 2015, Vettel ne se cache derrière aucune excuse. Avec des mots aussi simples que limpides, il admet le constat d'échec à l'aube d'une ultime saison en rouge, avant de laisser sa place à Carlos Sainz en 2021.

"Dès le premier jour où je suis arrivé, nous avons tout tenté ensemble pour nous battre pour le titre, ce que nous avons fait à plusieurs occasions selon moi", résume-t-il. "Nous n'avons pas remporté le titre, donc à cet égard et avec le recul, vous pouvez dire que j'ai échoué, que nous avons échoué. Bien sûr, nous nous sommes fixé un objectif clair que nous voulions atteindre. La vérité est que jusqu'à présent, nous ne l'avons pas atteint. Nous avons encore une saison devant nous. Sachant que c'est une saison étrange, je crois qu'il est impossible de savoir exactement ce qui nous attend." 

"Mais quand il s'agit de prendre du recul, je crois qu'ici ou là il nous a manqué quelque chose. Au bout du compte, nous n'avons jamais réussi à réunir le package suffisant jusqu'à la fin de l'année pour jouer le titre. Nous nous sommes rapprochés, je dirais à mi-chemin certaines années, mais ensuite l'écart se creusait. Nous avons été clairement battus par Mercedes et par Lewis [Hamilton] ces années-là. C'est assez simple. Nous n'étions pas suffisamment rapides, notre package n'était pas aussi fort que celui de Mercedes."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pérez ne doute pas : Aston Martin rivalisera avec les meilleurs
Article précédent

Pérez ne doute pas : Aston Martin rivalisera avec les meilleurs

Article suivant

Leclerc : "Sûr à 99% que ce sera plus difficile" qu'en 2019

Leclerc : "Sûr à 99% que ce sera plus difficile" qu'en 2019
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021