Vettel s'impose au terme d'une course à suspense

Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix du Japon, au terme d'une course où son coéquipier Mark Webber et Romain Grosjean ont failli lui voler la vedette

Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix du Japon, au terme d'une course où son coéquipier Mark Webber et Romain Grosjean ont failli lui voler la vedette.

S'élançant de la deuxième place de la grille, Vettel avait pour ambition de prendre l'avantage sur son coéquipier dès le départ, mais Grosjean a pris un envol exceptionnel, s'emparant de la tête de la course depuis la quatrième place de la grille.

À partir de ce moment-là, le pilote Red Bull a dû construire une course stratégique pour parvenir à reprendre l'avantage sur ses rivaux. Grâce à un excellent deuxième relais, l'Allemand est parvenu à ressortir de son dernier arrêt juste derrière la Lotus, et avec des pneus plus frais, prenant ensuite un avantage définitif malgré la menace de Webber.

Merci à tous les fans, à chaque fois qu'on vient ici, l'appréciation et le respect sont énormes”, a déclaré un Vettel heureux sur le podium. “J'ai pris un très mauvais départ, j'étais entre Romain et Lewis, j'ai un peu touché avec mon aileron avant, je ne pouvais aller nulle part”.

Nous avons été suffisamment patients pour remonter, Mark a dépassé Romain et maintenant je suis très content”, poursuit-il. “La décision sur les pneus était prise dès le premier relais je pense, pour pouvoir attaquer en fin de course. En 2011 on a eu une course similaire, je rentrais premier à chaque fois, et en fin de course, deux voitures m'ont dépassé ; là, on a fait le contraire”.

Il s'agit même du quatrième succès du pilote allemand à Suzuka, après ses victoires de 2009, 2010 et 2012 : “J'ai gagné 4 fois ici à Suzuka, ce qui est incroyable et j'ai déjà hâte de revenir l'année prochaine. Au niveau du championnat, on a un bon avantage mais on ne va rien lâcher, ça n'est toujours pas terminé”, conclut-il.

En effet, Vettel a de grandes chances de remporter le championnat dès le Grand Prix d'Inde. Pour que cela ne se produise pas, il faudrait soit qu'Alonso finisse 2e et que Vettel ne fasse pas mieux que 9e, soit que l'Espagnol l'emporte et que l'Allemand ne fasse pas mieux que 6e.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Sebastian Vettel , Romain Grosjean
Type d'article Actualités