Vettel : "J'ai sacrifié mon tour" pour Alonso

S'il est indéniable qu'il a gêné Fernando Alonso en qualifications, Sebastian Vettel a des arguments pour se défendre.

Vettel : "J'ai sacrifié mon tour" pour Alonso

Les qualifications du Grand Prix d'Autriche ont été marquées par l'incident qui a privé Fernando Alonso d'un probable passage en Q3. Le pilote Alpine était en train d'améliorer dans sa dernière tentative en Q2 lorsqu'il est tombé sur un groupe de trois monoplaces au ralenti dans les deux derniers virages du Red Bull Ring, ce qui était explicitement interdit par une directive de Michael Masi (directeur de course de la FIA) communiquée aux écuries ce matin. Trois pilotes ont fait l'objet d'une enquête des commissaires, mais seul l'Allemand a été pénalisé.

Lire aussi :

C'est plus précisément sur l'Aston Martin de Sebastian Vettel qu'a buté Fernando Alonso, contraint de freiner plus que de raison au dernier virage, mais l'Allemand souligne avoir été victime du non-respect de la directive de Masi par certains de ses pairs.

Lorsque Motorsport.com lui demande s'il ne pouvait rien faire, Vettel répond : "Je ne pense pas. Nous nous sommes mis d'accord pour ralentir entre les virages 8 et 9, c'est ce que j'ai fait ; tout le monde m'a doublé et a sauté la queue. Puis ils ont tous ralenti entre les virages 9 et 10, où nous nous étions mis d'accord pour ne pas ralentir. Vous connaissez le reste de l'histoire."

L'Allemand ne manque pas de rappeler qu'il n'a pas été informé à temps par son ingénieur de l'arrivée d'Alonso, et que dès qu'il a aperçu l'Alpine, il s'est écarté, ce qui lui a coûté de franchir la ligne de départ/arrivée à temps pour lancer sa tentative chronométrée – même s'il a malgré tout pu passer en Q3 et prendre la huitième place des qualifications.

"Dès que j'ai regardé dans le rétroviseur – parce que ce n'est pas un endroit agréable pour rencontrer du trafic – j'ai vu [Alonso] arriver, et une demi-seconde plus tard environ, juste après que je l'ai vu et que j'ai accéléré, j'ai reçu le message à la radio", relate Vettel. "J'ai donc essayé de l'éviter, et en somme, j'ai renoncé à mon tour. Pour lui donner le maximum de place possible à ce stade, j'ai sacrifié mon propre tour. De mon côté, je pense n'avoir rien fait de mal. J'étais le dernier de la queue. Mais je pense que les autres ne devraient pas sauter la queue là où nous nous sommes mis d'accord pour ralentir, puis ralentir après. Peut-être qu'ils n'écoutaient pas."

Et lorsqu'il lui est demandé s'il est réaliste d'avoir tous ces accords entre pilotes concernant les tours de préparation, compte tenu du fait qu'ils sont fréquemment enfreints, la réponse de Vettel est sans équivoque : "Demandez à Michael [Masi]. J'ai fait ce que nous étions censés faire."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Russell compare son tour de Q2 à "une pole position"
Article précédent

Russell compare son tour de Q2 à "une pole position"

Article suivant

Vettel pénalisé et Bottas disculpé au GP d'Autriche

Vettel pénalisé et Bottas disculpé au GP d'Autriche
Charger les commentaires
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021
Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne Prime

Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne

La nouvelle unité de puissance installée dans la W12 de Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo a aidé le Britannique à décrocher une victoire mémorable.

Formule 1
18 nov. 2021