Vettel sait que Sakhir n'autorise aucun repos

Sebastian Vettel n’a pas encore remporté un Grand Prix cette saison, et doit encore s’imposer sur le tracé de Bahreïn

Sebastian Vettel n’a pas encore remporté un Grand Prix cette saison, et doit encore s’imposer sur le tracé de Bahreïn. C’est donc dans une inhabituelle position d’outsider qu’arrive à Manama le Double Champion du Monde, auteur d’une course méritante mais n’ayant pas rapporté de podium le weekend dernier, à Shanghai.

Vettel sait que Bahreïn sera un défi pour lui comme sa RB8 : “La piste requiert beaucoup de la part des pilotes, en raison du changement constant du type de virages, qui n’offre jamais vraiment le temps de se reposer durant le tour”, explique l’Allemand.

“{La piste est également située au milieu du désert, avec les conséquences que cela peut avoir sur l’état de la surface, souvent chargée de sable.
Il se déplace avec le vent, et peut soudainement apparaître à de nouveaux endroits, et à chaque tour. On n’est jamais sûr de savoir si ça va être glissant ou non. Pour les équipes, c’est toujours un défi d’anticiper les niveaux d’adhérence pour la course}”.

L’état de la piste évolue ainsi considérablement au fur et à mesure du weekend, rappelle Vettel.

En essais du vendredi, la piste est encore ‘verte’, et il faut souvent des réglages différents pour le dimanche. En raison de la nature de ce circuit, les freins sont aussi soumis à de fortes demandes”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Type d'article Actualités