Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
39 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
74 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
87 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
102 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
110 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
123 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
130 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
158 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
186 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
193 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
207 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
214 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
228 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
243 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
250 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
277 jours

Vettel : "Nous aurions pu être plus tranchants niveau stratégie"

partages
commentaires
Vettel : "Nous aurions pu être plus tranchants niveau stratégie"
Par :
27 oct. 2019 à 22:49

Second d'une course qu'il semblait le mieux placé pour remporter, Sebastian Vettel est heureux de son épreuve mais regrette une stratégie Ferrari pas assez "tranchante".

Second sur la grille, second à l'arrivée, Sebastian Vettel était plutôt heureux. L'Allemand, moins bien parti que Charles Leclerc et Lewis Hamilton, a d'abord ferraillé dur avec le Britannique pour bénéficier de l'aspiration de son équipier, avant de manquer de commettre l'irréparable, quelques virages plus tard, quand il a légèrement touché la roue arrière de la Ferrari #16 dans la première portion sinueuse de la piste. 

Lire aussi :

Par la suite, il a géré son premier relais de sorte à pouvoir l'allonger jusqu'au 40e tour en prenant ce faisant l'avantage sur un Leclerc longtemps leader mais piégé par un premier arrêt précoce pour chausser un second train de mediums qui l'a contraint à une stratégie à deux pitstops.

Mais le ver était en fait déjà dans le fruit pour les espoirs de victoire de Vettel. En s'arrêtant bien avant lui, Hamilton a fait la bonne opération en lui reprenant du temps en début de second relais et en s'assurant d'être leader après le dernier arrêt. Ces quelques secondes d'avance, même avec une Mercedes endommagée et sur des gommes plus usées d'une douzaine de tours, seront finalement suffisantes pour contenir la Ferrari #5 jusqu'au drapeau à damier. 

"De façon surprenante, je pense, les pneus durs ont vraiment bien fonctionné", a déclaré l'Allemand après la course. "C'était une course très intense, parce qu'il n'y a pas eu de temps mort, et j'avais Valtteri [Bottas] derrière moi qui me mettait de la pression dans le dernier relais, avant de pouvoir me concentrer sur Lewis devant. Je pense que Lewis était juste sur un rythme de croisière dans le second relais jusqu'au moment où le pack revenait et j'imagine qu'il avait encore suffisamment de pneus."

Lire aussi :

Même s'il assure qu'il tire satisfaction de ce résultat, il se permet malgré tout une petite remarque à l'encontre de son écurie et des choix de la fin de course. "Je suis content parce que c'était une bonne course, mais je pense qu'ici ou là, peut-être, nous aurions pu être plus tranchants niveau stratégie."

Article suivant
Verstappen agacé par l'absence de pénalité contre Hamilton

Article précédent

Verstappen agacé par l'absence de pénalité contre Hamilton

Article suivant

L'unsafe release de McLaren a été "impossible à déterminer"

L'unsafe release de McLaren a été "impossible à déterminer"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Catégorie Course
Lieu Autodromo Hermanos Rodriguez
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard