Vettel "heureux de n'avoir fait qu'un tête-à-queue"

Anonyme dixième du Grand Prix d'Autriche, Sebastian Vettel a estimé que sa Ferrari était "inconduisible", ce qui lui a notamment valu un tête-à-queue.

Vettel "heureux de n'avoir fait qu'un tête-à-queue"
Charger le lecteur audio

Les propos sont concis mais en disent long sur les difficultés rencontrées par Ferrari tout au long du week-end. Pour Sebastian Vettel, éliminé en Q2 samedi et parti 11e sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche, la course n'a pas permis de redresser la barre. Si Charles Leclerc a pu miraculeusement sauver la face de la Scuderia en terminant deuxième à la suite d'une fin de course folle, le quadruple Champion du monde a lui fait les frais de la course en milieu de peloton et d'un tête-à-queue l'ayant renvoyé en fond de classement. La faute à une voiture "inconduisible", ainsi l'a-t-il décrite dans ses échanges radio avec le muret des stands. 

"Pour être franc, je suis heureux de n'avoir fait qu'un tête-à-queue", lâche même le pilote allemand au micro de Sky Sports. "Donc... c'était très difficile. C'était très juste. Je crois que Carlos [Sainz] a tourné et j'étais juste à la limite car je voulais être le plus proche possible. J'ai perdu l'arrière, mais pour être honnête, j'ai perdu l'arrière plusieurs fois aujourd'hui. Alors oui, comme je l'ai dit, je suis plutôt heureux que cela ne se soit produit qu'une seule fois."

Lire aussi :

Englué dans le peloton après son tête-à-queue, Vettel a longtemps buté sur la Williams de George Russell, signe de la méforme évidente de Ferrari. Finalement, à la faveur des nombreux incidents en fin de course, il a accroché l'anecdotique point de la dixième place. Un résultat sans grand intérêt alors que des évolutions sur la SF1000 sont attendues d'ici la troisième course de la saison, en Hongrie. 

Comment expliquer une telle chute de performance et le caractère aussi instable de la monoplace de Maranello ? "Nous ne savons pas, nous devons bien étudier ça, mais il est certain que la voiture était très difficile à piloter", insiste Vettel. "Aujourd'hui, j'ai essayé de faire de mon mieux. La voiture de sécurité nous a aidés. À la fin c'était plutôt divertissant, mais ce n'est pas le résultat que nous voulions."

partages
commentaires
Norris "fier" de McLaren après un podium gagné dans les derniers tours
Article précédent

Norris "fier" de McLaren après un podium gagné dans les derniers tours

Article suivant

Wolff : La pénalité du clash Hamilton/Albon n'est "pas justifiée"

Wolff : La pénalité du clash Hamilton/Albon n'est "pas justifiée"
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021