Vettel : "Triste de savoir que Räikkönen ne sera plus là"

partages
commentaires
Vettel :
Par : Basile Davoine
13 sept. 2018 à 13:32

Sebastian Vettel s'est exprimé pour la première fois depuis l'annonce du remplacement de Kimi Räikkönen par Charles Leclerc en 2019 chez Ferrari.

Sebastian Vettel, Ferrari
La Ferrari SF71H de Kimi Raikkonen
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Depuis qu'il est chez Ferrari, Sebastian Vettel n'a pas changé de discours quant à l'identité de son coéquipier. Alors que chaque année revenait sur la table la question de l'avenir de Kimi Räikkönen, l'Allemand ne cachait jamais sa préférence pour une prolongation de contrat du Finlandais, sans toutefois faire du sujet un véritable dossier qui compte à ses yeux.

L'année 2018 n'a pas échappé à la règle, et le quadruple Champion du monde avait émis son espoir de voir le duo poursuivre côte à côte l'an prochain. Ferrari en a toutefois décidé autrement, et c'est Charles Leclerc qui le côtoiera dans le garage de la Scuderia en 2019. Pour la première fois depuis l'arrivée de Vettel il y a près de quatre ans, la donne va donc être modifiée sur ce plan.

"Bien sûr, c'est toujours un changement, mais sincèrement, pour le moment rien ne change donc je suis davantage concentré sur les prochains Grands Prix", confie Sebastian Vettel dans le paddock de Singapour. "C'est évidemment une formidable opportunité pour lui [Leclerc]. Il est dans le programme junior de l'équipe depuis longtemps, donc c'est bien de voir qu'il y a une progression."

"Ce sera toujours différent. Chacun est différent, donc il y aura assurément une autre dynamique, mais je pense que c'est un bon garçon et j'espère qu'il va bien s'intégrer. Je suis certain que tout le monde l'aidera."

Lire aussi :

Vettel ne s'en cache pas, il va perdre dans quelques semaines celui qu'il considère comme étant "absolument" le meilleur coéquipier possible. Une opinion qui n'a pas seulement trait à l'aspect sportif, mais surtout à la sincérité des relations entre les deux hommes, sans fioritures ni vernis.

"C'est évidemment quelque chose que l'on ne peut pas exprimer en chiffres, en résultats, mais je crois que ce n'est pas le plus important", explique Vettel. "Le plus important, lorsque l'on est coéquipiers, c'est le respect qu'il y a l'un pour l'autre, ou le degré de conneries qu'il y a entre l'un et l'autre, et avec Kimi, il n'y a rien eu de tout ça, dès le début. Je ne crois pas que ça changera d'ici la fin."

"C'est une formidable chance pour Charles, mais c'est aussi triste de savoir que Kimi ne sera plus là, car nous nous entendons bien même si nous sommes différents. Comme je l'ai dit, nous avons ce respect mutuel l'un pour l'autre."

Respectant sans sourciller le choix fait à Maranello, Sebastian Vettel voit en tout cas en son actuel comme en son futur coéquipier deux exemples parfaits selon lesquels l'âge n'est pas un critère en Formule 1.

"Si vous êtes rapide et talentueux, l'âge n'a pas d'importance", souligne-t-il. "On peut être rapide et talentueux aussi lorsque l'on est vieux sur le papier. Je pense que Kimi est probablement le meilleur exemple, donc vous avez deux bons exemples. L'âge n'est pas ce qui compte. Je pense qu'il mérite d'être en Formule 1, et c'est formidable pour lui d'avoir l'opportunité de rouler dans une grande équipe. Nous ferons de notre mieux pour travailler avec lui, mais pour le moment ce n'est pas important, ça le sera l'an prochain."

Prochain article Formule 1
Leclerc : "Je ne vais pas chez Ferrari pour apprendre"

Article précédent

Leclerc : "Je ne vais pas chez Ferrari pour apprendre"

Article suivant

Grosjean disqualifié : Haas a "50%" de chances de gagner l'appel

Grosjean disqualifié : Haas a "50%" de chances de gagner l'appel
Charger les commentaires