Vettel : Une pole signée sous grosse pression

Ce matin, Sebastian Vettel a signé la 35e pole position de sa carrière, et il semble que cela n'a pas été la plus aisée à obtenir

Ce matin, Sebastian Vettel a signé la 35e pole position de sa carrière, et il semble que cela n'a pas été la plus aisée à obtenir.

La Red Bull est certes dominatrice ce weekend, mais Mark Webber a mené la vie dure à son coéquipier. L'Australien n'est pas pas parvenu pour autant à empêcher Vettel de signer le meilleur temps des trois séances d'essais libres, et des trois parties des qualifications !

C'est très difficile de faire ce qu'a fait Vettel : commettre une erreur, rentrer au stands et ressortir pour aligner un tour unique qui offre la pole. Il a dû interrompre son premier tour lancé. Beaucoup d'autres pilotes auraient craqué à ce stade”, commente Anthony Davidson, consultant sur Sky Sports.

Il a mis de nouveaux pneus. La pression était au max : son coéquipier était en pole. Il est très fort mentalement. Il a raté un tout petit peu un point de corde dans le premier secteur mais a repris du temps. Il a rattrapé beaucoup de temps dans le troisième secteur, en étant à la limite. C'est là qu'il a trouvé quelques dixièmes par rapport à sa référence. Il a bien répondu sous la pression”, ajoute l'ancien pilote Super Aguri, impressionné par la force mentale du double Champion du Monde en titre.

En pole position, Vettel aura demain l'opportunité de prendre de nouveaux points à Alonso tout en s'éloignant un peu plus de ses autres rivaux au championnat. “Il lui faut se concentrer sur le fait de prendre le meilleur départ possible, et de rester concentré sur Hamilton, tout en pensant au championnat”, conclut Davidson.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Anthony Davidson , Sebastian Vettel
Type d'article Actualités