Rétro
Formule 1 GP de Chine

C'était un 19 avril : Vettel offre enfin la victoire à Red Bull

Le 19 avril 2009, Red Bull Racing remportait la première victoire de son Histoire, avec Sebastian Vettel au volant.

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5

Rétro : Dans l'Histoire des sports méca

Sur deux ou quatre roues, replongez-vous dans l'Histoire des sports mécaniques, celle qui a écrit la légende des hommes et des machines durant des décennies.

Contre toute attente, lorsque commence la saison 2009, Red Bull Racing attend encore sa première victoire en Formule 1. Le géant des boissons énergisantes a pourtant racheté l'écurie Jaguar quatre ans auparavant, mais le succès lui échappe encore... alors que l'équipe sœur, Toro Rosso (ex-Minardi), s'est imposée au Grand Prix d'Italie 2008 aux mains de Sebastian Vettel.

Lire aussi :

Justement, le prodige allemand a rejoint Red Bull aux côtés de Mark Webber, et avec la nouvelle réglementation technique 2009 (des ailerons avant plus larges et des ailerons arrière plus étroits, entre autres), Adrian Newey et ses hommes ont tiré leur épingle du jeu. Toutefois pas autant que Brawn GP, qui bénéficie d'une trouvaille non négligeable : le double diffuseur, également présent sur les Toyota et les Williams.

Toujours est-il que Vettel s'illustre dès le Grand Prix d'Australie, troisième en qualifications puis deuxième tout au long de l'épreuve avant un accrochage évitable avec Robert Kubica (BMW) en fin de course. Perturbée et tronquée par la pluie, la manche malaisienne ne permet pas de se faire une idée plus représentative de la hiérarchie, mais en Chine, les Brawn GP sont détrônées.

Jenson Button, Brawn GP BGP001

Jenson Button, Brawn GP BGP001

Photo de: Steve Etherington / LAT Images

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5

Photo de: Rainer W. Schlegelmilch

Vettel signe la pole devant la Renault de Fernando Alonso et l'autre Red Bull de Mark Webber ; Jenson Button et Rubens Barrichello complètent le top 5 pour Brawn. Ferrari et McLaren, qui ont adopté le KERS (alors facultatif) pour 2009 mais ont mal négocié ce virage, sont plus en retrait : Räikkönen et Massa huitième et 13e, Hamilton et Kovalainen neuvième et 12e.

En course, sous une pluie battante, la suprématie des Red Bull est totale. Vettel remporte sa deuxième victoire en Grand Prix avec onze secondes d'avance sur Webber, 45 sur Button et 64 sur Barrichello. Le futur quadruple Champion du monde se fait pourtant une sacrée frayeur lorsqu'il s'accroche avec le retardataire Sébastien Buemi, heureusement sans trop de dégâts ! Il n'empêche que Red Bull s'impose enfin.

Lire aussi :

Heikki Kovalainen devance son coéquipier Lewis Hamilton pour la cinquième place – ce sera rare en cette saison 2009, la pire de la carrière du Finlandais –, alors que Timo Glock (Toyota) et Sébastien Buemi (Toro Rosso) complètent les points : jusqu'en 2009, seul le top 8 en marque.

En revanche, Kimi Räikkönen finit dixième et Felipe Massa abandonne à cause d'une panne électrique ; le compteur de Ferrari reste à zéro... La Scuderia parviendra néanmoins à redresser la barre et même à s'imposer à Spa-Francorchamps. Quant à Vettel, il jouera le titre jusqu'à l'avant-dernier Grand Prix face à Button et sera vice-Champion, avant d'enchaîner quatre sacres consécutifs lors jusqu'en 2013.

China Grand Prix de Chine 2009

  Pilote Voiture/Moteur  Tours Temps/Écart
1 Germany Sebastian Vettel Red Bull/Renault 56 1:57'43.485
2 Australia Mark Webber Red Bull/Renault 56 10.970
3 United Kingdom Jenson Button Brawn/Mercedes 56 44.975
4 Brazil Rubens Barrichello Brawn/Mercedes 56 1'03.704
5 Finland Heikki Kovalainen McLaren/Mercedes 56 1'05.102
6 United Kingdom Lewis Hamilton McLaren/Mercedes 56 1'11.866
7 Germany Timo Glock Toyota 56 1'14.476
8 Switzerland Sébastien Buemi Toro Rosso/Ferrari 56 1'16.439
9 Spain Fernando Alonso Renault 56 1'24.309
10 Finland Kimi Räikkönen Ferrari 56 1'31.750
11 France Sébastien Bourdais Toro Rosso/Ferrari 56 1'34.156
12 Germany Nick Heidfeld BMW Sauber 56 1'35.834
13 Poland Robert Kubica BMW Sauber 56 1'46.853
14 Italy Giancarlo Fisichella Force India/Mercedes 55 1 tour
15 Germany Nico Rosberg Williams/Toyota 55 1 tour
16 Brazil Nelson Piquet Jr Renault 54 2 tours
Ab Germany Adrian Sutil Force India/Mercedes 50 Accident
Ab Japan Kazuki Nakajima Williams/Toyota 43 Transmission
Ab Brazil Felipe Massa Ferrari 20 Électrique
Ab Italy Jarno Trulli Toyota 18 Accrochage

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre.

Jarno Trulli, Toyota TF109
Jenson Button, Brawn GP BGP001, Rubens Barrichello, Brawn GP BGP001
Fernando Alonso, Renault R29, sort large
Giancarlo Fisichella, Force India VJM02, devance Kazuki Nakajima, Williams FW31
Heikki Kovalainen, McLaren MP4-24, devance Lewis Hamilton, McLaren MP4-24
Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5
Kimi Raikkonen, Ferrari F60
Nico Rosberg, Williams FW31
Robert Kubica, BMW Sauber F1.09, avec un museau qui se décroche
Sebastien Bourdais, Toro Rosso STR04, Heikki Kovalainen, McLaren MP4-24
Jenson Button, Brawn GP BGP001
Jarno Trulli, Toyota TF109 sans aileron arrière
Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5 célèbre la victoire
Sebastian Vettel, Red Bull Racing sur le podium
Le vainqueur Sebastian Vettel, Red Bull Racing sur le podium
15

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Vendre des châssis aux petites équipes : la solution face à la crise ?
Article suivant Leclerc bat Albon pour s'imposer lors du Virtual GP de Chine

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France