Vettel : Il faut plus de virages comme le banking de Zandvoort en F1

Pour Sebastian Vettel, la Formule 1 a besoin de plus de virages comme les virages relevés de Zandvoort, après avoir eu un premier aperçu des modifications du circuit vendredi.

Pour la première fois depuis 1985, un Grand Prix de Formule 1 est organisé aux Pays-Bas, sur le circuit de Zandvoort. Parmi les changements effectués sur le tracé pour ce retour de la discipline reine, trois virages (1, 3 et 14) ont vu du banking être ajouté afin d'offrir aux pilotes plusieurs trajectoires possibles et d'augmenter leur vitesse de passage.

Sebastian Vettel, qui fait partie des quelques pilotes sur la grille qui ont déjà roulé sur l'ancienne version de Zandvoort dans les catégories junior, salue les modifications apportées à la piste et estime que les virages inclinés sont un élément qui devrait être présent sur plus de circuits visités par la F1.

"Nous devrions en avoir plus, des virages à inclinaison positive, et pas négative", a déclaré Vettel, faisant référence aux cas où c'est la corde du virage qui constitue le point le plus élevé. "Les virages à inclinaison négative sont utilisés pour l'évacuation de l'eau, mais c'est très ennuyeux parce que vous perdez de l'adhérence. Je pense que [les virages à inclinaison positive] ont l'air excitant et qu'ils le sont aussi dans la voiture."

Lire aussi :

Le circuit de Yas Marina, à Abu Dhabi, qui doit conclure la saison, va notamment ajouter un virage en banking d'ici le Grand Prix qui aura lieu en décembre, et introduire d'autres modifications après des critiques sur la qualité du spectacle proposé par l'ancienne configuration.

Sur le plan sportif, Vettel a terminé les EL2 en dixième position après une séance d'EL1 qu'il a contribué à grandement perturber puisque un problème technique sur son Aston Martin a obligé à un drapeau rouge de quasiment 40 minutes. "C'était un bon après-midi parce que nous avions du retard à rattraper et je devais me mettre dans le rythme rapidement."

"Mais ça aide que je sois venu ici il y a longtemps, et ils n'ont pas trop changé la piste, ce qui est une bonne nouvelle. Les parties qu'ils ont changées, je pense qu'elles ont été améliorées. Je crois que c'est très amusant avec le banking, donc oui, je ne sais pas encore quelle trajectoire prendre, mais j'aurai un peu plus de temps demain."

En dehors de son propre problème en EL1, les EL2 ont été marqués par deux autres interruptions. Est-il difficile de trouver le rythme dans ces conditions ? "J'ai causé la majorité des drapeaux rouges", a-t-il plaisanté. "Donc ce n'était pas si difficile pour moi. L'après-midi aussi, ça a aidé, le premier, parce que je n'étais pas encore sorti [en piste]. En fin de compte, je n'en ai eu qu'un seul, ce qui n'était pas trop mal. Nous étions juste dans le garage de toute façon. Donc pour nous, les drapeaux rouges ne nous ont pas affectés, mais je les ai aussi provoqués !"

partages
commentaires
Ocon troisième, Alonso sixième, Alpine prudent

Article précédent

Ocon troisième, Alonso sixième, Alpine prudent

Article suivant

Räikkönen positif au COVID-19, Kubica le remplace à Zandvoort

Räikkönen positif au COVID-19, Kubica le remplace à Zandvoort
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021