Vicky Piria : Mon premier weekend GP3

Vicky a disputé son premier meeting GP3 le weekend dernier à Barcelone

Vicky a disputé son premier meeting GP3 le weekend dernier à Barcelone. Pour ses premiers pas en compétition sous les yeux de la F1, la pilote Trident avait pour mission de ramener sa machine à l’arrivée lors des deux manches. Mission accomplie, et direction Monaco pour la seconde épreuve de la saison !

Notre potentiel était bien meilleur que nos positions en qualifications et en course ne le montrent. Nos résultats n’ont pas vraiment reflété cela.
Nous avons eu problème avec le moteur en qualifs. C’était un ennui de refroidissement. Le moteur était vraiment chaud et je ne pouvais même pas passer la 6ème en ligne droite, ce qui fait je j’étais plusieurs secondes derrière ! Nous nous sommes concentrés sur la résolution de ce problème en début de weekend.

Action !

En course 1, je commence dernière, mais remonte 16ème en six boucles. J’ai pris un bon départ et étais contente de ça. La voiture de sécurité est ensuite entrée en piste et j’ai manqué le restart. Ici, les gars ont déjà beaucoup d’expérience, et c’est toujours assez tendu quand on nous relâche ! Nous sommes arrivés à plusieurs dans le virage 10 et j’ai trop mis les roues dans la poussière, ce qui m’a fait partir en tête-à-queue. J’apprends encore ! Après cela, j’ai de nouveau poussé, et ai établi mon meilleur tour dans la dernière boucle, ce qui est vraiment bien, car cela veut dire que nous avions le rythme et une bonne gestion des pneus.

En course 2, j’ai commencé avant-dernière, et je termine 16ème. Une nouvelle fois, je me suis bien battue avec certains des garçons qui se battront pour le titre cette saison, et avais le rythme. Le résultat global ne reflète pas cela mais dans l’ensemble, nous avons vu de nombreuses choses positives. Le problème moteur du début de weekend n’était pas de ma faute ni de celle du team. C’est tombé sur moi ce weekend, ce sera peut-être pour un autre le suivant. Cela fait partie de la course ! Un bon feeling global Il y a beaucoup de choses différentes à assimiler, sans parler du peu de temps passé en piste pour apprendre le circuit avant les courses. Les pneus font partie de cela. Avant, j’avais l’habitude de les voir tenir 7-8 tours au top ; maintenant, c’est 3 ou 4, voire moins ! C’est difficile pour tous, mais je suis là pour apprendre, pas pour gagner le championnat cette année. J’ai fini les courses ; c’était important, car il fallait faire un retour technique aux ingénieurs, et c’est ce que j’ai fait. Je prends un peu plus de risques, je suis en confiance. Le weekend a été bien chargé ! Il fallait suivre un emploi du temps précis, beaucoup discuter avec les ingénieurs. La piste a beaucoup évolué durant le weekend, surtout après le passage des F1 et des GP2. Il y avait beaucoup plus d’adhérence sur la trajectoire, mais beaucoup de débris en dehors de la ligne. C’est encore nouveau pour moi. J’ai vraiment adoré courir ! Je suis déçue que le weekend soit déjà terminé ! J’ai attendu ça tellement longtemps ; le temps a vraiment filé ! Maintenant, direction Monaco ! Monaco, c’est la course qui reste dans l’esprit des gens. Au terme de la saison, on se souviendra peut-être de la dernière course, et de Monaco. Monaco, c’est là où il y a également le plus gros potentiel pour dénicher des budgets, et c’est important d’y faire du bon boulot. Mes parents étaient un peu inquiets ! Les avoir près de moi sur le circuit, c’est chouette ! Je ne connais pas bien les autres pilotes ; un peu les italiens, car nous avons pu nous croiser en karting et après, mais les contacts sont limités pour l’instant. On se dit bonjour mais on est bien occupés !

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Vicky Piria
Type d'article Actualités