Vijay Mallya, pas si bling-bling que ça!

Vijay Mallya revient dans l’actualité pour des raisons qui n’enchanteraient guère beaucoup d’hommes d’affaires comme celui qui est souvent perçu comme un nouveau riche bling-bling

Vijay Mallya revient dans l’actualité pour des raisons qui n’enchanteraient guère beaucoup d’hommes d’affaires comme celui qui est souvent perçu comme un nouveau riche bling-bling. Vraisemblablement en difficultés au moment d’honorer les chèques des employés de sa compagnie aérienne KingFisher, le team principal de Force India, âgé de 56 ans, est un caractère que l’on ne peut ignorer dans l’univers F1, et qui véhicule une image jugée vaniteuse.

Des cheveux poivre et sel, une barbichette comme nulle autre dans le paddock, du diamant incrusté dans l’oreille et des bagouzes ostentatoires (raccord avec la chaîne en or) plein les doigts : le ton est donné lorsque l’on fait face à celui qui au-delà d’être un business, reste un grand fan de F1 avant tout.

Mais comme pour se justifier, Mallya attaque sur les oreilles : “La perception, l’image… Ce diamant dans mon oreille donne une impression de playboy. Il se trouve que je suis Brahmani, du Sud de l’Inde. Il s’agit de ma caste”, explique-t-il à Autosport.

La première chose qui est faite dans les villages est de percer les oreilles d’un petit garçon, car nous sommes destinés à être des prêtres hindous. On se rend à des temples indiens pour rencontrer des prêtres, qui ont aussi les oreilles percées avec des boucles d’oreille”.

Alors, pour les occidentaux et ceux qui ne se soucient pas de comprendre la culture indienne, cela peut sembler très playboy ! Pour moi, c’est la vie selon mes rites, ma religion, mes traditions”…

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Force India
Type d'article Actualités