Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
8 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
43 jours

Villeneuve : "Le karma qui a puni Ferrari"

partages
commentaires
Villeneuve : "Le karma qui a puni Ferrari"
Par :
30 sept. 2019 à 13:00

On connaissait la réplique "karma" jetée avec rage par Fernando Alonso à l'adresse de Jolyon Palmer lors du Grand Prix d'Italie 2017 : voici la version Jacques Villeneuve de l'interprétation du principe de l'hindouisme selon lequel la vie des hommes est influencée par leurs actes et vies passés !

C'est donc selon le Canadien "le karma qui a puni Ferrari" en Russie pour la manière dont la Scuderia a tenté d'arranger les stratégies entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc avant même le départ, au point de se prendre les pieds dans le tapis et faire étalage une nouvelle fois publiquement de ses grandes difficultés de calibrage avec ses deux pilotes lors de longues tergiversations radio.

Lire aussi :

Ferrari a mis en place un accord d'avant-course dont l'exécution consistait à ce que Vettel se place aux commandes du Grand Prix en dépit d'une position de départ inférieure à celle de Leclerc, au bénéfice de l'aspiration de celui-ci dans la longue ligne droite. La seconde partie du plan, une fois Hamilton ainsi dépassé, consistait normalement à voir Vettel s'effacer de nouveau devant Leclerc, pour lui rendre sa première place.

Les choses ne se sont cependant pas déroulées comme prévu, et la mutinerie de Vettel, qui a souhaité conserver les commandes et élever le rythme − rendant ainsi le retour de Leclerc dans ses échappements difficile −, a contraint Ferrari à opérer les deux arrêts entre ses deux pilotes à trois tours d'intervalle, "forçant" ainsi Vettel à repasser derrière le Monégasque du fait de la dégradation de ses pneumatiques.

Lire aussi :

C'est seulement quelques instants après ce divertissant échange que la monoplace de Vettel s'est immobilisée sur le bas-côté sur un problème de MGU-K, entraînant du même coup une double sentence pour Ferrari, qui a vu la voiture de sécurité entrer en piste et imposer à Leclerc un second arrêt lui faisant perdre sa position sur les deux Mercedes, derrière lesquelles il allait rester jusqu'à l'arrivée !

Villeneuve n'en a pas après Ferrari pour avoir laissé passer Vettel devant en début de course : c'est sur le fait d'avoir vu l'équipe essayer de replacer Leclerc aux commandes alors que Vettel poussait librement que le Champion du monde 1997 trouve des choses à redire.

"Je n'ai pas aimé la manière dont Ferrari a géré la stratégie", commente Jacques Villeneuve au micro de Sky Sports Italie. "Ils n'avaient pas à dire immédiatement à Vettel de rendre la position et ont ensuite passé le reste de la course à se demander comment remettre Leclerc devant et le karma les a punis. Vettel était le plus rapide aujourd'hui et méritait de rester devant. Vettel était le plus rapide de la journée et méritait de rester en tête."

Également consultant pour la chaîne italienne, l'ex-pilote GP2 Davide Valsecchi s'est rangé du côté de l'opinion du Canadien, estimant que malgré l'entêtement de Vettel, d'autres priorités étaient à régler sur le moment. "De mon point de vue, Ferrari a été têtu sur la résolution du problème au départ et sur la manière de faire passer Leclerc à nouveau, sans penser à Hamilton. Lewis s'est montré étonnamment rapide et Ferrari devait penser à pousser pour accroître l'écart sur Hamilton plutôt que de penser à comment remettre Leclerc à la première place."

Article suivant
Renault : "Trop facile de s'en remettre aux circonstances"

Article précédent

Renault : "Trop facile de s'en remettre aux circonstances"

Article suivant

Stats - Hamilton bat un nouveau record de Schumacher

Stats - Hamilton bat un nouveau record de Schumacher
Charger les commentaires