Villeneuve : Le plafond budgétaire F1 est contreproductif

Le plafond budgétaire mis en place en 2021 rend plus difficile, pour les écuries en retrait, le fait de rattraper son retard, selon le Champion du monde 1997 Jacques Villeneuve.

Le départ du Grand Prix d'Italie

Depuis 2021, la Formule 1 est régie par un troisième règlement, le Règlement Financier, qui s'est ajouté aux Règlements Sportif et Technique qui avaient cours jusqu'ici. Sous l'égide de ces nouvelles règles, il s'agit bien entendu de fixer le cadre du plafond budgétaire.

Ce plafond est une somme que les écuries ne doivent pas dépasser au cours d'une année complète dans un certain nombre de domaines liés à la compétition, sous peine de subir des pénalités diverses. Le but d'un tel dispositif est de contraindre les constructeurs les plus richement dotés à diminuer leurs dépenses, favorisant ainsi en théorie un resserrement avec les structures plus modestes en rapprochant le niveau de dépense général.

L'an passé, contrairement à 2022 où toutes les écuries ont passé le cut sans problème, Red Bull avait été reconnu coupable d'un dépassement pour la saison 2021 et sanctionné d'une amende de 7 millions de dollars et de restrictions sur ses tests aérodynamiques. Dans les faits, alors que l'écurie ne pouvait déjà disposer pour 2022 que de 70% du temps de référence en soufflerie/CFD, en raison de sa première place au classement constructeurs, la sanction a fait descendre ce total à 63%.

Cela n'a cependant pas empêché la marque autrichienne de poursuivre sa domination claire et nette qui a débuté en milieu de saison 2022 et qui ne montre actuellement aucun signe de ralentissement, avec jusqu'ici 100% de victoires en 2023. Red Bull a déjà indiqué s'être tourné vers le travail sur sa F1 version 2024 et ne plus vouloir développer sa RB19.

Pour Jacques Villeneuve, si la pénalité pour dépassement du plafond a sans doute empêché Red Bull d'exprimer son plein potentiel, son impact a été limité par la qualité de la monoplace mise en piste dès les essais hivernaux : "Ils seraient meilleurs sans cette pénalité", a-t-il déclaré pour Motorsport.com lors d'un événement "Player 0.0" organisé par Heineken à Zandvoort.

"Mais quand vous avez une bonne voiture de base, vous avez besoin de moins de soufflerie pour obtenir de bons résultats. Parce que vous avez déjà une bonne base. Si vous avez de bons ingrédients, c'est déjà beaucoup plus facile. Et lorsque vous avez Max [Verstappen] au volant, vous n'avez plus besoin d'autant d'éléments pour être compétitif."

La concurrence pourra-t-elle tout de même rattraper son retard dans ces conditions ? "Le plafond budgétaire rend le rattrapage plus difficile, donc il a l'effet inverse. Il suffit de regarder Williams. Ils ne peuvent pas investir dans l'équipe, ils ne peuvent pas améliorer leur usine, ce qui signifie qu'ils n'atteindront jamais ce niveau. Et cela à cause du plafond budgétaire. C'est donc le contraire qui se produit à ce stade."

Lire aussi :

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Albon soulagé, 7e à Monza : "On n'aura aucune chance jusqu'à Vegas"
Article suivant Pérez n'exclut pas de quitter Red Bull volontairement fin 2024

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France