Villeneuve tape sans détour sur HRT !

Jacques Villeneuve n'a jamais été un adepte de la langue de bois

Jacques Villeneuve n'a jamais été un adepte de la langue de bois. Après l'échec de son projet de retour avec sa propre écurie de Formule 1, le Québécois a encore du mal à comprendre les raisons qui ont poussé la FIA à ne pas attribuer la treizième place sur la grille pour 2011.

"On n'a pas eu le choix de réorienter notre projet, lance-t-il d'entrée. Pourtant, on avait les budgets, on était en place. Au lieu d'être en F1, on ne l'est pas, donc je ne vois rien de positif dans tout ce qui s'est passé" a-t-il expliqué à Radio-Canada Sports.

"Question budget, on était devant les nouvelles équipes et on était très content de ce qu'on avait mis en place. Je n'ai aucune idée pourquoi la FIA a dit non à notre projet. Je ne veux même pas réfléchir au pourquoi. Pour nous, ça n'a été que du négatif".

Alors qu'il a l'intention de se tourner définitivement vers la NASCAR, le Champion du Monde 1997 a toutefois pris le temps de s'en prendre à Hispania Racing, dont il condamne fermement le projet F1.

Visiblement très agacé par les méthodes de la petite écurie espagnole, Villeneuve n'a pas hésité à employer des mots très durs.

"Au départ, Hispania, ce n'était même pas une question de plafond, ils avaient zéro dollar. Ils vendaient aux pilotes chaque course à 50 000 $. C'est ridicule. Ce n'est même pas une équipe de GP2" a-t-il prétendu.

"Lotus a bien travaillé. Depuis le début, ils font un travail professionnel. Ils ont évolué. Hispania, c'est de la foutaise, c'est de l'insulte. La seule raison pour laquelle ils sont en F1, c'est qu'ils se disaient qu'ils allaient être rachetés et qu'ils allaient faire beaucoup d'argent. Et ils se fichent complètement d'être compétitifs".

"Hispania sait que quelqu'un dans la F1 va les garder en vie, car la F1 a besoin de la quantité d'équipes, précise Villeneuve. Donc, ils n'ont pas besoin de trouver de commanditaires, de mettre d'argent, ils vont survivre jusqu'à ce que quelqu'un veuille les racheter, et eux vont se faire plein d'argent sur le dos des autres. Leur approche est honteuse".

Suite à l'éviction de son projet au début du mois de septembre, Villeneuve s'était penché sur le possible rachat d'une équipe déjà existante. Mais là encore, il s'est vu contrait de reculer face à des obstacles infranchissables.

" Le rachat d'une équipe de F1, ça coûte cher, explique-t-il. Les équipes de fond de plateau, même Hispania qui n'a pas de voiture pour l'an prochain, demandent des millions, et en plus ils ont des dettes. Donc, ça ne sert à rien de racheter des équipes comme ça".

"Et celles qui sont acceptables demandent des fortunes, des sommes qui sont surdimensionnées. Ça non plus, ça ne vaut pas la peine, dit-il. Ça clôt un chapitre avec la F1. Au moins, ça permet de se concentrer sur la NASCAR".

Une série vers laquelle Jacques Villeneuve va désormais se tourner à 100% avec l'ambition de retrouver un volant à temps plein.

Par ailleurs, le Canadien a confirmé aujourd'hui son engagement pour le Trophée Andros cet hiver.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jacques Villeneuve
Type d'article Actualités