Virgin frustrée par le manque de roulage

Le directeur technique de Virgin, Nick Wirth, a admis la frustration de son équipe de ne pas avoir fait plus de kilomètres avec la voiture aujourd’hui

Le directeur technique de Virgin, Nick Wirth, a admis la frustration de son équipe de ne pas avoir fait plus de kilomètres avec la voiture aujourd’hui.

Après seulement 11 tours, la VR-01 avait été contrainte à l’arrêt, hier, à Jerez, en raison du manque de pièces détachées après que l’aileron avant se soit détaché lors d'un relais de Timo Glock.

Elle aurait pu rouler ce matin, mais les pièces ne sont arrivées qu’en fin de matinée. Lucas di Grassi n'a donc pu boucler que huit tours.

"Une fois encore, en dépit du travail contre la montre pour remédier au problème, nous avons non seulement manqué l’occasion de rouler sur le sec ce matin, mais nous avons aussi dû faire face à une piste humide cet après-midi, mais nous nous sommes quand même décider à y aller," a déclaré Nick Wirth.

"Cela a été particulièrement gênant étant donné les efforts considérables pour concevoir et fabriquer de nouvelles pièces. Le département de recherches et développement les a testées et les a sorties du circuit pour une durée de 24 heures."

Nick Wirth a cependant bon espoir pour demain. Il espère que Lucas di Grassi sera en mesure d’achever le programme d’essais à Jerez.

"Plus vous travaillez dur, plus vous serez chanceux et avec les heures où l’on travaille en ce moment, nous espérons tous que notre sort va bientôt changer."

"Les pilotes restent positifs, les données que nous recueillons sont celles que nous attendions et nous gardons la tête basse et nous ne cherchons à obtenir que ce que nous pouvions à ce stade précoce du développement."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Timo Glock , Lucas Di Grassi
Type d'article Actualités