Visite de l’usine Caterham à Hingham (2/2)

Pour la suite de notre visite des anciens locaux Caterham, nous pouvons apercevoir un muret des stands de l'époque Lotus Racing, puis arrivons à l'emplacement des deux CT01 de Kovalainen et Petrov, démontées

Pour la suite de notre visite des anciens locaux Caterham, nous pouvons apercevoir un muret des stands de l'époque Lotus Racing, puis arrivons à l'emplacement des deux CT01 de Kovalainen et Petrov, démontées. A quelques mètres de là se trouvaient les GP2 de Van der Garde et Gonzalez, également démontées, à côté desquelles quatre mécaniciens plaisantent.

Inévitablement, l'ancien conflit avec Group Lotus finit par arriver dans la discussion. Après avoir relaté l'histoire en question, le responsable de la visite nous assure : "Maintenant que tout est fini, nous n'avons plus aucun problème avec eux."

Nous remontons ensuite dans la salle où nous avions été accueillis au début de la visite, et John Iley, ancien ingénieur Ferrari et McLaren, fait son entrée. "Je suis là depuis à peine plus longtemps que vous," plaisante-t-il. "C'est ma huitième semaine dans l'équipe." Expliquant son rôle au sein de l'équipe, il prend le temps de répondre à nos questions, expliquant notamment qu'il était l'un de ceux qui avaient préconisé le DRS. Lorsqu'on lui demande ce qu'il pense de l'utilisation du DRS en Formule Renault 3.5, où les pilotes disposent de celui-ci sur un temps donné à chaque course, Iley apprécie la remarque, mais avoue préférer l'utilisation actuelle, bien que certains se plaignent de l'artifice que cela peut représenter. Un invité lui a demande qui est le meilleur pilote à ses yeux. "Là, il faut que vous répondiez Kovalainen," ajoute une autre personne, dans un sourire général. "Je n'ai rencontré Heikki qu'il y a deux semaines, donc je ne peux pas vraiment le juger," explique Iley. "Pour moi, c'est Alonso; c'est vraiment le plus complet." "Pas Schumacher ?" s'étonne un autre invité, Iley ayant travaillé avec l'Allemand à la grande époque. "Schumacher est très rapide aussi," admet l'ingénieur, "et il a une attitude exceptionnelle, comme quand il est allé serrer la main de tous ses mécaniciens après sa casse moteur à Suzuka... Mais en ce moment, le meilleur, c'est Alonso." Notre rencontre avec John Iley marque la fin de notre visite : on nous a propose une deuxième canette d'EQ8 pour la route (!) et nous voilà déjà redescendus à la réception, où notre hôte nous remet chacun un sac Caterham contenant une casquette, une clé USB, un stylo, un tour de cou et des bouchons d'oreille à l'effigie de l'écurie, avant de nous avouer qu'il était très rare de voir des gens venir d'aussi loin que de France pour venir visiter l'usine. Le temps de prendre quelques photos de la T128, et c'est la fin des deux heures pendant lesquelles nous avons fait partie de Caterham F1 Team, pour la somme de 80£ (100€)...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités