Visite de l'usine Caterham à Hingham (1/2)

Au début de l'été, ToileF1 a profité d'un séjour en Angleterre pour participer aux visites organisées de l'ancienne usine Caterham F1, à Hingham, dans le Norfolk

Au début de l'été, ToileF1 a profité d'un séjour en Angleterre pour participer aux visites organisées de l'ancienne usine Caterham F1, à Hingham, dans le Norfolk. Une visite lors de l'un des quatre derniers jours dédiés avant le déménagement vers Leafield, qui a eu lieu le mois dernier.

Nous sommes arrivés à l'usine en voiture à 14h20, la visite étant prévue à 14h30. C'est une voix féminine qui répond à l'interphone du parking.

{
- Caterham F1, bonjour ?
- Bonjour, nous sommes des visiteurs, je suis...
- Pas de problème, entrez !}

Nous voilà donc garés en face de l'usine et entrant dans le hall de réception. On y trouve la Lotus T128 peinte avec la livrée actuelle de Caterham, surplombée par un écran diffusant la chaîne partenaire CNN. Sur un mur, les étagères réservées aux trophées, où l'on ne retrouve pour l'instant que ceux remportés par Caterham Racing depuis l'an dernier.

Le responsable de la visite nous remet un tour de cou "Factory Tour Guest". L'occasion de commencer à bavarder. Cet échange est intéressant, car nous jouons le jeu, portant un tee-shirt vert Team Lotus : { - Je vois que vous avez du vert au niveau du col! - Oui, j'ai mis ce tee-shirt, je sais qu'il n'est plus trop d'actualité, mais... - Ceci dit, nous n'avons peut-être plus le nom, mais... - Vous avez l'esprit. - Exactement.} Après avoir remis à la réception tout appareil photo ou téléphone portable, l'ensemble des visiteurs est invité à monter à l'étage. Le plus frappant dans les parties communes de cette usine? Les dizaines de photos de l'équipe sur les murs. On n'y voit pas beaucoup Petrov, car les photos de 2012 sont encore rares, mais il y a de nombreuses photos de Kovalainen, Trulli, et d'autres acteurs de l'écurie depuis 2009. Nous sommes accueillis dans une salle blanche, munie de trois grands écrans. Devant un film retraçant l'histoire de l'équipe en F1, nous pouvons aussi goûter une canette d'EQ8, la boisson officielle de l'écurie, seulement commercialisée dans certains magasins anglais. Marketing, quand tu nous tiens! La visite se poursuit vers les bureaux. Une salle immense, remplie par des dizaines d'ingénieurs, chacun étudiant une partie de la voiture sur son ordinateur, tous séparés par des cloisons de la couleur du british racing green. Un des ingénieurs nous explique son travail, nous montrant des exemples de CFD ("computational fluid dynamics", en français "mécanique des fluides numérique"), puis répondant à quelques questions. Retour au rez-de-chaussée pour passer à des ateliers plus concrets, notamment ceux de conception des pièces. Le responsable de la visite fait circuler divers éléments : des pièces de carbone, un pan d'aileron avant endommagé, diverses pièces jouant un rôle parmi les milliers de composants d'une F1. Pendant que nous les observions avec intérêt, il nous parle des pilotes, louant notamment les qualités du cadre finlandais : "Heikki est très rapide. En fait, il finit souvent par être plus rapide que ce que nous pensons être le meilleur niveau de la voiture."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités