La visite de Rosberg à Barcelone a "surpris" Lauda

Le Champion du monde en titre, désormais retraité, a rendu visite à son ancienne équipe lors des essais de Barcelone.

La visite de Rosberg à Barcelone a "surpris" Lauda
Nico Rosberg
Niki Lauda, président non-exécutif de Mercedes
Nico Rosberg visite le paddock
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Nico Rosberg
Nico Rosberg
Valtteri Bottas, Mercedes F1 Team et le champion du monde Nico Rosberg
Nico Rosberg avec les médias
Nico Rosberg
Niki Lauda, directeur non-exécutif Mercedes
Nico Rosberg

S'il a vraisemblablement tourné la page, Niki Lauda paraît toujours interloqué par le départ à la retraite soudain de Nico Rosberg. Sacré Champion du monde, le pilote Mercedes avait pris tout le monde de court en décembre dernier en choisissant de se retirer. L'idée de ne pas défendre son titre étonne Lauda, qui admet toutefois avoir un regard qui n'est plus forcément connecté à la réalité actuelle d'un pilote de F1.

"Je dois dire, pour ma défense, que de mon temps, au moins un pilote se tuait chaque année, donc nous devions avoir une approche différente de la discipline", confie Lauda à la chaîne de télévision autrichienne ORF. "À l'époque, c'était vraiment quelque chose de devenir Champion du monde, donc nous voulions toujours le défendre."

"Nous avons 1200 employés, et j'ai une responsabilité. D'un point de vue de pilote, je le comprends, mais du point de vue de mes responsabilités, c'était une surprise."

Tout juste retraité, Rosberg ne s'est pas totalement écarté du monde de la F1 puisqu'il s'est rendu en personne à Barcelone pour les essais hivernaux, dès la première semaine de roulage. L'Allemand a notamment retrouvé son équipe et multiplié les photos souvenir, tout en découvrant les nouvelles monoplaces qu'il a jugées très spectaculaires. Une visite qui a de nouveau étonné Lauda.

"J'étais surpris, franchement", reconnaît le président non exécutif de Mercedes. "Si j'avais voulu arrêter, je serais resté éloigné un moment pour profiter correctement de mes enfants et de ma femme." L'Autrichien exclut néanmoins l'hypothèse de voir Rosberg éprouver un jour l'envie de revenir en F1 : "Non. Je ne crois pas qu'il reviendra. Je pense qu'il est à l'aise chez lui maintenant."

Mercedes pas favori ?

Au terme des essais de Barcelone, Lauda a fait part de sa grande prudence concernant la saison à venir, en dépit des deux semaines solides de roulage réalisées par l'écurie de Brackley. Très méfiant vis-à-vis de Ferrari et Red Bull, le triple Champion du monde réitère la mesure dont il estime devoir faire preuve.

"Tout le monde dit que, si l'on s'appuie sur le passé, Mercedes gagnera encore", déclare-t-il à RTL. "Mais ce sont des gens naïfs. Je crois que nous avons une année difficile devant nous. Pour le moment, personne ne peut dire qui sera devant à Melbourne. Mais le peloton est sans aucun doute plus resserré." 

partages
commentaires
Verstappen - "Je fixerai un objectif après quatre courses"

Article précédent

Verstappen - "Je fixerai un objectif après quatre courses"

Article suivant

La Force India VJM10 devient rose !

La Force India VJM10 devient rose !
Charger les commentaires
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021