Volant de Hamilton : Mercedes n'a pas craint pour la sécurité

Mercedes a donné des explications sur le problème de direction qui a touché Lewis Hamilton lors du Grand Prix de l'Eifel, ainsi que sur l'abandon de Valtteri Bottas.

Volant de Hamilton : Mercedes n'a pas craint pour la sécurité

Mercedes n'a jamais eu le moindre doute concernant la sécurité de la direction sur la monoplace de Lewis Hamilton au Nürburgring, même si le Britannique s'en est plaint. Dès le samedi lors des qualifications, le Champion du monde a dû composer avec un mouvement inhabituel au niveau de son volant et de la colonne de direction. Le lendemain, ce problème était toujours présent, et il s'en est étonné à la radio avant le Grand Prix. Mercedes lui a fait savoir qu'aucune modification n'avait pu être apportée en raison des règles du Parc Fermé, mais que la sécurité n'était pas en jeu. Malgré ce souci supplémentaire à gérer, Hamilton a finalement décroché la victoire.

Lire aussi :

"Vous avez peut-être entendu Lewis se plaindre du mouvement au niveau de son volant", confirme James Vowles, responsable de la stratégie chez Mercedes. "Il avait du jeu dans la colonne de direction et tout le système bougeait un peu d'avant en arrière. C'est un facteur de performance, car quand on prend un virage, on essaie de sentir la limite des pneus, et avoir du mouvement dans la direction provoque de l'incertitude sur le comportement de la voiture, les pneus ou autre."

"Cependant, ce n'était pas un problème de sécurité, à aucun moment nous n'avons eu la moindre inquiétude ou quoi que ce soit pour le système. Nous l'avions remarqué le samedi, mais les règles du Parc Fermé disent qu'à moins que l'élément soit cassé, il ne peut pas être remplacé. C'est pourquoi Lewis a dû courir avec, et il a fait un excellent travail compte tenu des conditions difficiles rencontrées en course."

Le moteur de Bottas pourrait être sauvé

Valtteri Bottas, Mercedes F1 W11, bloque sa roue

Pendant le Grand Prix de l'Eifel, Mercedes a subi un autre souci, plus sérieux, sur l'unité de puissance de Valtteri Bottas. Le Finlandais a été contraint à l'abandon, suite à un problème identifié au niveau de l'électronique. L'écurie de Brackley espère que les éléments moteur pourront être réutilisés.

"Au terme de la période de VSC, Valtteri s'est plain d'un manque de puissance", décrit James Vowles. "Nous pouvions voir sur les données que le MGU-H – l'élément hybride de la voiture qui produit de l'énergie électrique – mais aussi le contrôle de turbo ne fonctionnaient pas correctement. Nous avons tenté quelques changements avec Valtteri, qui auraient pu faire revenir le système : il pouvait entrer un mode par défaut sur le volant qui permet de faire revenir la partie hybride. Mais il était évident que c'était défaillant, même après ces modifications, et nous avons fait rentrer la voiture pour abandonner."

"Nous avons fait ça car nous avions l'impression que ce n'était pas une défaillance matérielle mais électronique. Plus tôt on s'arrête, moins on fait de dégâts et plus on a de chance de ne pas subir de pénalités pour Valtteri. Nous avons mené beaucoup de vérifications et nous contrôlerons les systèmes à Portimão, mais nous espérons qu'il n'y aura pas de pénalités consécutives à cette défaillance."

partages
commentaires
Le DAS est "un bon outil" mais "ne change pas la donne"

Article précédent

Le DAS est "un bon outil" mais "ne change pas la donne"

Article suivant

Red Bull souhaite racheter le moteur Honda pour 2022

Red Bull souhaite racheter le moteur Honda pour 2022
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de l'Eifel
Lieu Nürburgring
Pilotes Lewis Hamilton , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021