Vettel affirme que la VSC comporte une faille

Sebastian Vettel affirme que le système de voiture de sécurité virtuelle utilisé en Formule 1 comporte une faille dont ses rivaux profitent allègrement.

Vettel affirme que la VSC comporte une faille
Départ : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devance Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et le reste du peloton
Départ : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devance Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et le reste du peloton
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09

Sebastian Vettel s'est classé quatrième du Grand Prix d'Espagne après avoir perdu deux places sous VSC au profit de Valtteri Bottas et de Max Verstappen, tentant alors d'effectuer un deuxième changement de pneus quand ses adversaires étaient sur une stratégie à un seul arrêt.

Malgré un rythme limité pour tous les concurrents sous VSC, Vettel a perdu 15 secondes sur Bottas et 13 secondes sur Verstappen lors de la neutralisation, et n'est jamais parvenu à rattraper ce retard malgré ses gommes neuves. S'il est convaincu que l'état de ses pneus précédents rendait l'arrêt impératif, le pilote Ferrari se sent quelque peu floué.

"C'est pareil pour tout le monde, mais la FIA nous fournit un système qui nous fait suivre un temps minimal, tout le monde doit ralentir, je crois, de 40%, mais je crois que tout le monde est conscient qu'on peut gagner du temps sous VSC en faisant autre chose qu'en suivant simplement le temps minimal : en gagnant de la distance", affirme Vettel.

"Je pense donc que nous devrions avoir un système qui n'a pas cette faille, car cela nous contraint à prendre des trajectoires ridicules en piste, et tout le monde le fait, donc je ne pense pas que ce soit un secret. Notre sport devrait faire mieux que de fournir un logiciel qui est simplement médiocre et nous permet de trouver de la performance supplémentaire ainsi."

Le directeur de course Charlie Whiting a réagi aux commentaires de Vettel, avec lesquels il s'avère en désaccord total.

"Je ne sais pas de quoi il parle, franchement", rétorque Whiting. "La VSC a une cartographie dans l'ECU qui est 30% plus lente qu'un tour rapide. Les pilotes doivent suivre ce tour. C'est mesuré tous les 50 mètres tout au long du circuit. C'est mesuré là où c'est pertinent par rapport au tour de référence, et ça donne un plus ou un moins. Tous les 50 mètres, les pilotes reçoivent un message leur indiquant s'ils sont en avance ou en retard. Ils ont le droit d'être dans le négatif tant qu'ils sont dans le positif une fois dans chaque mini-secteur et à la première ligne de Safety Car. Si c'est mesuré tous les 50 mètres, alors tout avantage que l'on peut obtenir en prenant une trajectoire différente en piste est absolument minime. Je vois plus ou moins ce qu'il veut dire, mais la trajectoire de course est optimale."

Propos recueillis par Scott Mitchell et Roberto Chinchero

partages
commentaires
Malgré son top 10, Leclerc "pense vraiment avoir fait le con"
Article précédent

Malgré son top 10, Leclerc "pense vraiment avoir fait le con"

Article suivant

Renault prend la quatrième place du championnat

Renault prend la quatrième place du championnat
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Formule 1
27 oct. 2021
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021