Walter Wolf - La F1 souffre de la politique des motoristes

Les grands constructeurs automobiles dominent la Formule 1 aujourd’hui. Mais plusieurs experts croient que l’avenir de la F1 repose sur les écuries privées et indépendantes.

C'est l'opinion du millionnaire canadien Walter Wolf, qui a fait courir sa propre écurie de Formule 1, Walter Wolf Racing, et qu’il a personnellement financée entre 1977 et 1979. La voiture Wolf, aux couleurs bleu nuit et or, a remporté trois victoires et a mené Jody Scheckter à la seconde place du Championnat du Monde en 1977.

Wolf, qui habite aujourd’hui dans son ranch situé en Colombie-Britannique sur la côte ouest canadienne, continue à suivre les Grands Prix de F1 et est parfois vu dans les paddocks. Lors d’une interview exclusive accordée à Motorsport.com, nous lui avons demandé s’il aurait le courage de faire courir une écurie de F1 aujourd’hui?

Oh non, il y a beaucoup trop de politique en F1 actuellement”, a répondu Wolf. “En ce moment, Mercedes est trop gros, comme l’est aussi Ferrari, détenu par Fiat. Par contre, ces deux équipes sont dirigées par d’excellents directeurs”.

La Wolf WR-1 de 1977 était propulsée par un V8 Ford Cosworth DFV, sorte de moteur universel et élémentaire que presque toutes les écuries employaient. Wolf souligne que les choses étaient énormément plus simples à cette époque.

Des moteurs clients, mais pas de moteurs d’usine

Nous n’avions pas à produire notre moteur. Cosworth fabriquait les Ford DFV, qui étaient excellents", raconte-t-il. "Aujourd’hui, une écurie indépendante ne peut pas obtenir un moteur compétitif. Regardez Williams dont les voitures sont propulsées par un moteur Mercedes. Ces moteurs ne sont pas identiques à ceux qu’utilise l’écurie officielle Mercedes AMG. Vous pouvez acheter des moteurs, mais vous n’aurez jamais ceux de l’écurie d’usine. Mercedes a raison. Pour des raisons évidentes, si je fabrique un moteur, vous pouvez être certain que je ne vous donnerai pas le même."

Red Bull tente d’obtenir des moteurs s’usine Ferrari pour la saison 2016. Vous savez, Adrian Newey a travaillé pour moi à ses débuts [lors de la fusion des écuries Wolf et Fittipaldi]. Newey ne veut rien savoir des moteurs Ferrari, car il sait très bien qu’il ne disposera pas des mêmes que [Sebastian] Vettel. Si Mecachrome était parvenu à produire un moteur [Renault] aussi bon que le Ferrari ou le Mercedes, Red Bull serait encore à l’avant. Selon moi, Red Bull fait du bon travail avec le Renault. Leurs voitures sont toujours aux avant-postes."

Parlant de Ferrari, Wolf affirme avoir été impressionné par la nouvelle organisation de la Scuderia.

Vous savez que c’est un Canadien qui dirige Ferrari?”, lance-t-il. “Le chef de la direction de Ferrari est Sergio Marchionne, de Hamilton en Ontario. Il est l’un des meilleurs dirigeants. Vous verrez, les choses ne sont pas finies pour Ferrari cette saison. Il [Marchionne] est immédiatement allé chercher le meilleur pilote au monde, Sebastian Vettel, et les ingénieurs vont faire progresser la voiture. Selon moi, le meilleur pilote au monde – et je ne dis pas cela parce que j’ai des origines allemandes – est Vettel. Ce n’est pas [Lewis] Hamilton. Hamilton est très bon, certes, mais il dispose d’une excellente voiture. Et le moteur Mercedes est tout simplement incroyable. Vettel sera encore Champion du Monde. Si ce n’est pas cette année, ce le sera la saison prochaine.

L’après Bernie Ecclestone

Âgé de 76 ans, Walter Wolf dit être un peu inquiet de l’avenir de son sport favori, de sa passion.

J’espère que Bernie [Ecclestone] restera à la tête de la F1 durant encore quelques années, mais il n’est pas le plus jeune”, rappelle-t-il.

Je connais Bernie depuis presque 50 ans. Je l’ai rencontré pour la première fois quand il était le manager de Jochen Rindt. Bernie est très intelligent. Bernie est la F1, croyez-moi. Oubliez tout le reste. Mais je suis inquiet à propos de ce qui va survenir après Bernie. C'est un homme d’affaires extrêmement rusé, très agressif, et toute sa vie a gravité autour de la F1. Aussi longtemps qu’il sera à la tête de cette association, la F1 progressera et évoluera. J’aime beaucoup la nouvelle règlementation qui sera mise en place en 2017, car aujourd’hui la voiture effectue au moins 85% du travail. Quand la F1 reviendra à des voitures normales, la situation changera. Et vous verrez Ferrari et Vettel briller à nouveau.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags f1, walter wolf