Webber admet ses difficultés avec les pneumatiques en 2013

Cette année, Mark Webber a beaucoup de mal à tenir la comparaison face à Sebastian Vettel

Cette année, Mark Webber a beaucoup de mal à tenir la comparaison face à Sebastian Vettel. En 13 Grands Prix, l'Australien n'a pas signé la moindre pole position et n'est monté qu'à quatre reprises sur le podium pendant que son équipier ajoutait huit nouvelles victoires et cinq pole positions à son palmarès.

Le pilote australien a expliqué que l'origine de ses problèmes réside dans la gestion des pneumatiques. Contrairement à son équipier, Webber a beaucoup de mal à placer ses Pirelli dans la bonne fenêtre d'utilisation, ce qui le pénalise beaucoup, que ce soit en qualifications ou en course.

"En 2011, j'étais derrière Sebastian, mais uniquement dans l'exercice des qualifications", rappelle Webber. "Son style de pilotage convenait mieux à la voiture pour cet exercice alors que pendant la course, nous étions au même niveau. J'ai signé beaucoup de meilleurs tours".

"Cette année, les pneus ne sont pas faciles à comprendre. Vous perdez beaucoup de temps si vous ne parvenez pas à les mettre dans la bonne fenêtre de fonctionnement. Avec les pneus medium, j'ai trouvé le bon équilibre et j'ai été capable d'être très rapide avec eux, mais une fois que je chausse les pneus les plus tendres, cela devient vraiment difficile".

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Sebastian Vettel
Type d'article Actualités