Webber craint la "guillotine" pour Red Bull

Mark Webber pense que l’écurie Red Bull va poursuivre sa route en Formule 1, quitte à devoir ranger ses ambitions de titre au placard la saison prochaine.

L’écurie autrichienne est actuellement dans une situation de grande incertitude quant à son avenir, en raison de discussions qui s’étirent concernant le partenaire moteur. Red Bull a tout d’abord cherché à s’attacher les services de Mercedes, sans succès. Des discussions sont encore en cours avec la Scuderia Ferrari.

En attendant le dénouement de cette saga, le risque est grand de voir la marque quitter la discipline en fin d’année. "La guillotine est prête. Mais j’espère qu’elle ne sera pas utilisée", a ainsi déclaré Mark Webber dans une interview pour Speedweek.

L’Australien de poursuivre : "Je pense que Red Bull va rester en F1. Peut-être que leur solution pour 2016 ne sera pas assez bonne pour se battre pour le titre, mais au moins les deux équipes pourraient continuer."

Si Red Bull veut être placé sur un pied d’égalité avec ses autres concurrents et disposer d’un bloc V6 turbo hybride de 2016, Ferrari assure qu’elle ne pourra pas avoir le temps d’en fournir à ce potentiel client. Du temps, c'est aussi ce qui risque de manquer du côté de Milton Keynes.

Pour Webber, une course contre-la-montre est engagée : "Qui va collaborer avec eux niveau moteur? Aucune idée. Leur plus gros problème est que le temps joue contre Red Bull en ce moment. Je plains Dietrich Mateschitz : il n’y a rien de pire qu’une situation qui n’est pas entre vos mains."

La F1 ne produit plus de héros

L’Australien est aussi revenu sur la Formule 1 plus globalement, qu’il est loin d’apprécier. "Hier soir j’étais dans un hôtel de Graz et j’ai regardé une course d’[Ayrton] Senna en caméra embarquée."

"Pourquoi j’ai fait ça? Parce que la F1 actuelle ne met plus en avant les personnages. C’est trop technique. Ça n’inspire plus les fans", assène-t-il. "Le public veut voir des héros et des gladiateurs, mais la F1 ne produit plus cela."

"Vous achetez un ticket pour 500 euros et vous voyez Lewis Hamilton sortir d’un virage. Après ça, le GP2 prend la piste et Mitch Evans sort du virage à la même vitesse qu’Hamilton. Mais pour ça, personne ne veut dépenser 500 euros."

"Quand des gars comme moi qui étaient au centre de l’action pendant un moment ne comprennent plus le sport, alors comment une personne lambda est supposée comprendre ce qui se passe?"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags moteur, public