Webber craint la "guillotine" pour Red Bull

Mark Webber pense que l’écurie Red Bull va poursuivre sa route en Formule 1, quitte à devoir ranger ses ambitions de titre au placard la saison prochaine.

Webber craint la "guillotine" pour Red Bull
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Mark Webber, Porsche Team
Dietrich Mateschitz, fondateur de Red Bull
Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Christian Horner, Red Bull Racing, Team Principal avec Dietrich Mateschitz, Président et fondateur de Red Bull
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Carlos Sainz, Scuderia Toro Rosso
Les fans dans la tribune
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11

L’écurie autrichienne est actuellement dans une situation de grande incertitude quant à son avenir, en raison de discussions qui s’étirent concernant le partenaire moteur. Red Bull a tout d’abord cherché à s’attacher les services de Mercedes, sans succès. Des discussions sont encore en cours avec la Scuderia Ferrari.

En attendant le dénouement de cette saga, le risque est grand de voir la marque quitter la discipline en fin d’année. "La guillotine est prête. Mais j’espère qu’elle ne sera pas utilisée", a ainsi déclaré Mark Webber dans une interview pour Speedweek.

L’Australien de poursuivre : "Je pense que Red Bull va rester en F1. Peut-être que leur solution pour 2016 ne sera pas assez bonne pour se battre pour le titre, mais au moins les deux équipes pourraient continuer."

Si Red Bull veut être placé sur un pied d’égalité avec ses autres concurrents et disposer d’un bloc V6 turbo hybride de 2016, Ferrari assure qu’elle ne pourra pas avoir le temps d’en fournir à ce potentiel client. Du temps, c'est aussi ce qui risque de manquer du côté de Milton Keynes.

Pour Webber, une course contre-la-montre est engagée : "Qui va collaborer avec eux niveau moteur? Aucune idée. Leur plus gros problème est que le temps joue contre Red Bull en ce moment. Je plains Dietrich Mateschitz : il n’y a rien de pire qu’une situation qui n’est pas entre vos mains."

La F1 ne produit plus de héros

L’Australien est aussi revenu sur la Formule 1 plus globalement, qu’il est loin d’apprécier. "Hier soir j’étais dans un hôtel de Graz et j’ai regardé une course d’[Ayrton] Senna en caméra embarquée."

"Pourquoi j’ai fait ça? Parce que la F1 actuelle ne met plus en avant les personnages. C’est trop technique. Ça n’inspire plus les fans", assène-t-il. "Le public veut voir des héros et des gladiateurs, mais la F1 ne produit plus cela."

"Vous achetez un ticket pour 500 euros et vous voyez Lewis Hamilton sortir d’un virage. Après ça, le GP2 prend la piste et Mitch Evans sort du virage à la même vitesse qu’Hamilton. Mais pour ça, personne ne veut dépenser 500 euros."

"Quand des gars comme moi qui étaient au centre de l’action pendant un moment ne comprennent plus le sport, alors comment une personne lambda est supposée comprendre ce qui se passe?"

partages
commentaires
Massa scandalisé par la lenteur des secours portés à Sainz

Article précédent

Massa scandalisé par la lenteur des secours portés à Sainz

Article suivant

Ecclestone cherche une alternative moteur pour Red Bull

Ecclestone cherche une alternative moteur pour Red Bull
Charger les commentaires
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021