Webber - Hamilton aurait pu faire bien pire contre Rosberg

partages
commentaires
Webber - Hamilton aurait pu faire bien pire contre Rosberg
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
3 déc. 2016 à 08:11

Mark Webber, ancien pilote de F1 et observateur avisé de la discipline reine, estime que Lewis Hamilton aurait pu aller plus loin dans sa stratégie pour contrer Nico Rosberg lors du Grand Prix d'Abu Dhabi.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, se crashe en qualifications
Podium : Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 avec Mark Webber, Porsche Team WEC / Channel 4
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le podium : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, fête son titre mondial avec le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid franchit la ligne d'arrivée devant le Champion du monde Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 dans le Parc Fermé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ

Avant la course, la donne était simple : en cas de victoire, Hamilton devait aussi espérer que Rosberg finisse au moins quatrième pour être sacré. Au lieu de s'envoler et d'attendre un hypothétique problème de son équipier, le Britannique a choisi d'influer sur son destin en ralentissant son rythme et, par là même, celui de son équipier, pour le mettre sous la menace de Max Verstappen et Sebastian Vettel.

Cette stratégie - à laquelle Mercedes a tenté de mettre fin en ordonnant au triple champion du monde d'augmenter sa vitesse - n'a pas eu les effets escomptés puisque l'Allemand a maintenu sa seconde position, scellant ainsi son titre mondial pour cinq points.

Dans les heures et les jours qui ont suivi, cette tactique a beaucoup fait parler, mais pour Mark Webber, elle était loin d'être à la limite de ce qui est acceptable. L'Australien estime même que Hamilton aurait pu aller plus loin pour essayer de mettre Rosberg en difficulté.

"Il a étiré cela du mieux qu'il a pu, il aurait pu être bien plus dur, il aurait même pu aller à un autre niveau", a expliqué le champion du monde d'Endurance 2015 à Motorsport.com.

"Seuls ces deux-là [Hamilton et Rosberg] sauront - et peut-être quelques ingénieurs - à quel point il a piloté lentement. Clairement, c'était probablement le doublé le plus lent que nous avons vu dans l'ère moderne, parce que les voitures étaient super sous-exploitées."

"Vous cherchez la façon de rendre la vie [de votre rival] la plus difficile possible : il n'a pas rendu cela impossible pour Nico, il aurait pu aller plus loin, il ne l'a pas fait."

"Et si cela était devenu totalement hors de contrôle, la façon pour Nico de contrer ça était 'tu sais quoi, mon pote, je vais juste passer, je vais te donner de la bataille roue contre roue, et nous allons aller dehors tous les deux'."

"Donc c'est l'autre façon de voir cela, et Lewis savait probablement cela aussi. Je pense qu'il a joué à la limite et je ne suis pas trop dérangé par cela."

Un titre pas seulement perdu sur la fiabilité

Webber est aussi revenu globalement sur la saison des deux hommes, et notamment le fait qu'il lui semble injuste de dire que Rosberg ne mérite pas le titre en raison des problèmes de fiabilité de Hamilton.

"Il y a eu des championnats du monde par le passé qui ont été décidés par des problèmes techniques, ça arrive. Lewis a eu une bonne série les années précédentes, je pense que l'année dernière, Nico n'a pas été le plus tranquille sur le plan technique non plus."

"Je pense que nous ne pouvons pas nier à quel point Nico était concentré sur le travail. Il n'y a aucun sportif ou sportive au monde, ou aucune critique que quiconque pourrait faire... si quelqu'un tire le maximum de lui-même, comment pouvez-vous être déçu [et dire] qu'ils ne méritent pas d'atteindre l'échelon le plus élevé de ce qu'ils font, ce qui est le cas."

"Nous connaissons tous Lewis avec des pneus neufs, il est très rapide. Mais il est imprévisible, il est Lewis ; c'est pour cela que nous aimons voir ce qu'il réserve, ce qu'il peut faire."

Mais selon lui, les problèmes techniques ne sont qu'une partie de l'explication de cette défaite de cinq points. "Lewis a aussi probablement perdu plus de 25 points sur des problèmes de départs, plus... le contact à Bahreïn, Bakou, Suzuka, toute cette conversation concernant Lewis et son téléphone, Melbourne avec un départ avorté et ensuite ça revient."

"J'ai parlé avec Nico cette nuit-là [après Melbourne] à l'aéroport et il a dit qu'il savait que Lewis n'avait pas mis en place la procédure pour les départs avortés. Et malheureusement, car je sais plus que quiconque ce que les départs [signifient pour le championnat], cela doit rentrer dans l'équation."

"Et la défaite anormale de Singapour. Moi, j'aurais mis beaucoup d'argent sur [Hamilton à Singapour]."

"Lewis a hérité de la victoire à Monaco, avec Red Bull, donc ce sont des points en plus. Qu'importe, c'est la raison pour laquelle il y a des longues saisons comme ça. C'est comme ça."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Article suivant
Photos - La carrière de Nico Rosberg en F1

Article précédent

Photos - La carrière de Nico Rosberg en F1

Article suivant

Ecclestone estime "possible" qu'Alonso remplace Rosberg

Ecclestone estime "possible" qu'Alonso remplace Rosberg
Charger les commentaires