Webber : "Il faut empêcher que les voitures ne décollent"

L'accident provoqué par Romain Grosjean au départ du Grand Prix de Belgique a ramené la sécurité des pilotes et de leur tête au centre des conversations ces dernières semaines

L'accident provoqué par Romain Grosjean au départ du Grand Prix de Belgique a ramené la sécurité des pilotes et de leur tête au centre des conversations ces dernières semaines. Dans sa récente chronique pour la BBC, le pilote Red Bull Mark Webber aborde la sécurité en Formule 1 suite à cet incident.

Fernando Alonso a été très chanceux sur cet accident, puisque la Lotus de Grosjean a été catapultée sur la Ferrari, passant à quelques centimètres de la tête de l'Espagnol et d'une issue qui aurait pu être bien plus grave que les dégâts matériels et la suspension donnée à Grosjean après coup.

La FIA travaille actuellement sur des systèmes pour protéger les têtes des pilotes d'objets qui pourraient venir les percuter, par plusieurs moyens. Pour Mark Webber, la tâche est ardue, car les Formule 1 sont les meilleures voitures du monde et il ne faut pas perdre cela.

"Les courses de monoplaces à cockpit ouvert sont ce que la majorité des pilotes veut faire, cela demande une précision incroyable et ce sont les meilleures voitures de course du monde. Vous ne voulez pas perdre cela, donc la décision doit être bien réfléchie. C'est une grande étape pour le sport" écrit-il sur le site de la BBC.

Mais Webber aborde un autre point dans sa chronique. Si la voiture de Grosjean est arrivée aussi près de la tête d'Alonso, de la même manière que lors de l'accident impliquant David Coulthard et Alexander Wurz en Australie en 2007, c'est parce que les voitures décollent, et qu'il serait plus important de stopper cela avant tout.

"Personnellement, je pense qu'empêcher que les voitures ne décollent est une plus grande priorité, tout simplement car je pense que ça arrive plus souvent. Les intrusions d'objets dans le cockpit sont plus rares, mais doivent toujours être prises au sérieux."

L'Australien aborde finalement l'agressivité des pilotes, qui est selon lui de plus en plus élevée depuis que les voitures sont aussi sûres. Il explique également qu'avec la nouvelle nature de la F1, prendre des risques au départ est moins utile qu'avant.

"Si l'accident de Grosjean était arrivé plus loin en course, il n'y aurait pas eu de problèmes, mais ici il y avait beaucoup de voitures sur une piste étroite et c'est très vite devenu un très gros accident. Avec les pneus Pirelli et le DRS, il est plus simple de dépasser, c'est pourquoi je suis étonné de voir encore autant d'incidents au départ, vous n'avez plus besoin d'attaquer à fond pour gagner des places."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , David Coulthard , Fernando Alonso , Alexander Wurz , Romain Grosjean
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités