Webber - "Les pilotes ont beaucoup de respect pour Ecclestone"

Il y a quelques semaines, Bernie Ecclestone a laissé entendre que la Formule 1 pourrait changer de mains avant la fin de l’année, via la vente des parts détenues par l’actionnaire majoritaire, CVC Partners.

Néanmoins, le grand argentier de la discipline a également fait savoir que les acquéreurs potentiels lui avaient tous demandé de rester aux affaires dans l’hypothèse d’un tel scénario. 

Actuellement, Ecclestone est très actif et s’exprime à tour de bras pour clamer sa volonté d’une refonte de la réglementation technique en vue de rendre la F1 plus spectaculaire qu’elle ne l’est à présent. Il est également en première ligne dans la gestion du dossier Red Bull, qui menace de quitter la F1 tout en cherchant un partenaire moteur pour 2016. 

Style à l’ancienne mais efficace

Personnalité à part, Ecclestone est régulièrement pointé du doigt pour ses méthodes jugées archaïques, lui qui a récemment fait polémique en affirmant que la démocratie n’était pas une bonne chose, en F1 comme ailleurs. Pourtant, sa popularité dans le paddock est indéfectible, comme le souligne Mark Webber. Retiré de la F1 depuis deux saisons, l’Australien estime qu’Ecclestone a encore beaucoup à apporter au sport. 

"Il est à la barre depuis si longtemps, et il a fait beaucoup de choses incroyables pour la discipline", souligne Webber dans une interview accordée à CNN. "Les pilotes ont beaucoup de respect pour lui en raison de ce qu’il a fait. Nous avons tous vu de quelle manière il a rendu la discipline si exclusive."

"Est-ce difficile pour lui de comprendre certains nouveaux médias et l’ère digitale? Ça pourrait l’être. Mais il y a encore beaucoup d’autres choses qu’il a réussies et qu’il a bien faites. Il aime son style à l’ancienne pour décider où les promoteurs doivent aller, et il se conformera toujours à ces règles qu’il a depuis très longtemps, c’est juste sa façon d’être."

A l’heure où le rachat de la Formule 1 semble en pourparlers, avec une offre en préparation via un groupe d’investisseurs, Webber souhaite qu’un personnage de la trempe d’Ecclestone continue à exercer : "J’espère que ce ne sera pas juste une armée de gens qui feront ce travail. Nous avons encore besoin de quelqu’un à la barre avec une vision pour la discipline."

La F1 ne lui manque pas

Aujourd’hui engagé en WEC avec Porsche, où il lutte pour la couronne mondiale, Webber reste un spectateur averti des Grands Prix, mais il voit la discipline d’un autre oeil et ne regrette certainement pas de l’avoir quittée en 2013.  

"J’ai choisi le timing parfait, c’était vraiment bien", estime-t-il. "Je garde un oeil dessus. Je suis connaisseur et j’aime regarder le sport, mais la Formule 1 ne consume plus ma vie comme avant. Je n’ai pas besoin de regarder chaque séance d’essais ou de qualifications à la télévision."

"Heureusement je suis toujours dans une voiture et je suis assez chanceux de travailler avec Porsche. Ils ont vraiment de bons gars et nous nous efforçons de nous motiver les uns les autres. La F1 ne me manque pas énormément."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber
Type d'article Actualités
Tags déclaration, ecclestone, fom