Webber ne pouvait pas aller chercher Vettel

Si Romain Grosjean a souffert de sa stratégie de course, ce qui peut apparaître comme une déception avec la troisième place reste un très gros résultat pour le pilote de l’équipe d’Enstone, ayant été seul responsable de son excellent départ de la...

Si Romain Grosjean a souffert de sa stratégie de course, ce qui peut apparaître comme une déception avec la troisième place reste un très gros résultat pour le pilote de l’équipe d’Enstone, ayant été seul responsable de son excellent départ de la 4ème à la première position.

Grosjean donna du fil à retordre à Webber en fin de course, en dépit du fait que l’Australien disposait d’un jeu de pneus mediums neufs, théoriquement plus rapides que ceux de Grosjean de près de huit dixièmes au tour. Il aura cependant fallu attendre l’avant dernière boucle pour voir le pilote N°2 prendre le dessus sur le Franco-Suisse. Avec les quelques boucles perdues pour dépasser Grosjean, les espoirs de rattraper Vettel et de jouer la victoire se sont envolés pour Webber.

On a discuté avec l'équipe quant à la stratégie à trois arrêts, mon ingénieur m'a longuement indiqué que c'était la bonne chose à faire”, estime malgré tout le futur retraité.

Pas de regrets : Webber est mieux placé que quiconque pour savoir que Vettel disposait encore de ressources pour augmenter la cadence en cas de menace.

On pouvait tenter de rester en deux stops et voir si les autres avaient des problèmes, mais on a préféré être proactifs. Je n'aurais pas pu passer Seb aujourd'hui, il aurait augmenté le rythme si j'étais revenu, je n'aurais pas eu un avantage suffisant pour passer”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités