Webber ne se fait pas d'illusions

Mark Webber souhaiterait boucler quelques tours en tête de son Grand Prix national, comme il avait réussi à faire en 2006

Mark Webber souhaiterait boucler quelques tours en tête de son Grand Prix national, comme il avait réussi à faire en 2006. Il est cependant conscient de la difficulté de la chose.

Le régional de l'étape ne se fait pas trop d'illusions, les principales écuries sont très compétitives et Webber devra compter sur un éventuel manque de fiabilité de ses adversaires pour marquer des points d'entrée de jeu.

"J'espère que nous finirons la course et que glanerons quelques points. Ce ne sont pas des objectifs très ambitieux mais ça représente notre position actuelle."

"Il y a trois ou quatre équipes très solides : Ferrari, McLaren, BMW et Renault donc ça fait déjà huit voitures. Il sera très compliqué d'être aux avant-postes mais on espère quand même s'y glisser."

"L'an passé j'ai dû abandonner alors que je menais la course et j'étais en mesure de finir dans les trois premiers, même si je devais encore passer dans les stands. J'adorerais me retrouver dans la même situation cette saison mais il y a peu de chance pour que ce soit le cas."

"Nous allons faire notre maximum pour ce début de saison. Je ne m'attends pas à des choses incroyables mais je ne pense pas non plus que l'on sera en fond de grille" estime l'australien.

L'écurie Red Bull Racing a testé un nouvel ensemble aérodynamique la semaine dernière à Magny-Cours, malheureusement pour eux le temps n'était pas bon et ils n'ont pas pu juger réellement leur package.

"Nous avons encore du travail à faire. Toyota et Honda sont deux équipes qui n'ont pas les résultats attendus et nous devrions figurer dans leur groupe en début de championnat. Ensuite on progressera rapidement."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités