Webber : Red Bull n'a pas commencé avec de grands noms

Fraîchement retraité de la Formule 1 mais pas du sport automobile puisqu'il roulera en WEC cette année, Mark Webber suivra très certainement d'un œil attentif la saison 2014

Fraîchement retraité de la Formule 1 mais pas du sport automobile puisqu'il roulera en WEC cette année, Mark Webber suivra très certainement d'un œil attentif la saison 2014.

Pour avoir passé sept années consécutives chez Red Bull Racing, l'Australien sait mieux que beaucoup d'autres comment l'équipe Championne du Monde en titre s'est construite. Et tandis que ses rivales tentent de débaucher certaines personnes-clés à Milton Keynes, Webber a insisté sur la force collective extrêmement importante de son ancienne équipe.

"En Formule 1 vous avez une équipe de 500 personnes, donc un bon management et de bonnes délégations sont très importantes", a-t-il écrit sur le réseau social sportif ​​Sportlobster. "A mon avis, Red Bull a prouvé que la continuité est le maître mot. La politique chez Red Bull est d'avoir de très faibles changements au niveau du personnel et des pilotes. En F1, le remaniement permanent est probablement plus dangereux même qu'en football, c'est inefficace et coûteux."

"Sur le papier, mis à part Adrian Newey, Red Bull n'a pas commencé avec de grands noms. Leur philosophie n'était pas de débaucher les gens dans les équipes rivales mais de se construire depuis le bas. Maintenant, beaucoup de gars de chez Red Bull sont sollicités par d'autres. Une grande partie du succès est le fruit de gens inconnus dont on n'a jamais entendu parler."

Ces dernières semaines, McLaren et Mercedes AMG ont successivement annoncé avoir recruté des ingénieurs chez Red Bull Racing en vue des prochains mois.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Adrian Newey
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités