Webber se sent trahi par Red Bull

Le Grand Prix de Malaisie a été marqué par la lutte pour la victoire entre Mark Webber et Sebastian Vettel, ce dernier remportant la bataille entre les deux pilotes Red Bull

Le Grand Prix de Malaisie a été marqué par la lutte pour la victoire entre Mark Webber et Sebastian Vettel, ce dernier remportant la bataille entre les deux pilotes Red Bull. Webber a pourtant mené la majeure partie de la course, mais s'est fait dépasser par Vettel à une dizaine de tours du but. Et il ne semble pas très heureux de la façon dont ce retournement de situation s'est produit... “La première partie du Grand Prix était très bonne même si c'était dur en intermédiaires”, relate l'Australien. “On a fait la bonne stratégie au début pour passer en slicks, ensuite j'ai tranquillement géré”. Le contentieux entre les deux pilotes a pour origine ce qui s'est passé lors du dernier relais de la course : “Après le dernier arrêt l'écurie m'a dit que c'était bon, j'ai commencé à ralentir le rythme mais à la fin Seb a pris sa propre décision. J'étais étonné qu'il me dépasse, j'étais en rythme de croisière. Je suis déçu du résultat de la course mais pour l'écurie, c'est bon. On ne peut pas attaquer autant qu'avant, il faut économiser les pneus”. Cet incident ne peut que rappeler celui qui était intervenu entre Gilles Villeneuve et Didier Pironi en 1982 : Ferrari avait ordonné aux deux pilotes de baisser le rythme, mais le Français avait dépassé son coéquipier québécois pour la victoire. La tension qui régnait sur le podium de Sepang montre que l'événement laissera des traces chez Red Bull Racing. Entre Webber et Vettel, la hache de guerre est déterrée !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Gilles Villeneuve , Didier Pironi , Sebastian Vettel
Équipes Red Bull Racing , Ferrari
Type d'article Actualités