Wehrlein comprend le refus de Mercedes de lui donner sa chance

partages
commentaires
Wehrlein comprend le refus de Mercedes de lui donner sa chance
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
12 mars 2017 à 15:00

Le pilote allemand est revenu sur la décision de Mercedes de lui préférer Valtteri Bottas au moment de choisir le remplaçant de Nico Rosberg pour cette saison.

Pascal Wehrlein, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber
Valtteri Bottas, Williams
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Valtteri Bottas, Mercedes
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Pascal Wehrlein
Pascal Wehrlein

Pascal Wehrlein dit comprendre totalement la raison pour laquelle Toto Wolff a estimé que sa seule année d'expérience en Formule 1 n'était pas suffisante pour lui permettre d'être promu chez Mercedes dès 2017.

Le pilote allemand faisait partie des principaux candidats à la succession de Nico Rosberg, sa carrière étant couvée par la firme à l'étoile depuis plusieurs années. Cependant, en dépit de la retraite surprise et précoce du Champion du monde en titre, qui aurait pu lui offrir une opportunité en or après sa première saison en F1 chez Manor, Toto Wolff a hésité, puis estimé qu'il était trop tôt.

"C'est ce qu'il a dit", confirme Wehrlein quant à la discussion qu'il a pu avoir avec le directeur de Mercedes durant l'intersaison. "Une année d'expérience, ce n'est pas suffisant. C'était assez clair. Il a dit : 'Nous pensons que ce serait bien pour toi d'avoir plus d'expérience, une année n'était pas suffisante, et les pilotes font toujours de gros progrès, particulièrement la seconde année'."

"Je pense que Mercedes veut avoir un pilote prêt, un pilote parfait, qui a atteint ses limites. Pour le moment, je ne suis pas à la limite où je pourrais être à cause de l'expérience, et c'était plutôt clair."

Moins d'erreurs avec l'expérience

L'ancien champion de DTM ne le cache pas, malgré les doutes et sa compréhension de son manque d'expérience, il n'aurait pas pour autant refusé l'opportunité si le baquet Mercedes lui avait été dévolu.

"Si la chance se présente, il faut la saisir", souligne-t-il. "Je pense que ce n'était pas trop. C'est juste… Bien sûr, avec une année d'expérience, on n'a pas atteint ses limites et on fait des erreurs. On va parfois dans la mauvaise direction avec le set-up, car l'expérience manque. C'est quelque chose de normal. Si on a cinq ans d'expérience en F1, ou même plus, il y a beaucoup moins d'erreurs qu'avec une seule année."

Mercedes a finalement opté pour Valtteri Bottas, tandis que Wehrlein va continuer à progresser chez Sauber, écurie qu'il a rejoint aux côtés de Marcus Ericsson. Un scénario qui ne lui laisse aucun sentiment de déception.

"Je savais que j'étais l'un des candidats, un des pilotes possibles, mais je ne me concentrais pas là-dessus", assure-t-il. "Je ne prends pas la décision, donc je me suis concentré sur mon entraînement, sur ce que je peux faire de mieux cette année, puis il y a eu l'attente jusqu'à ce que la décision soit prise." 

Casquette Mercedes AMG Petronas F1 Team
Casquette Mercedes AMG Petronas F1 Team, sur Motorstore.com
Article suivant
Alonso ne pilote plus "comme un enfant" avec les nouvelles F1

Article précédent

Alonso ne pilote plus "comme un enfant" avec les nouvelles F1

Article suivant

Williams - Les F1 2017 conviennent "parfaitement" au style de Massa

Williams - Les F1 2017 conviennent "parfaitement" au style de Massa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pascal Wehrlein
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités