L'alliance Sauber-Alfa peut être "dangereuse" pour Mercedes

Les liens resserrés entre Ferrari et Sauber ont peut-être coûté son baquet à Pascal Wehrlein, protégé de Mercedes, et ce n'est pas la seule source d'inquiétude de la marque à l'étoile...

L'alliance Sauber-Alfa peut être "dangereuse" pour Mercedes
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Pascal Wehrlein, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Frédéric Vasseur
Pascal Wehrlein, Sauber C36
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1
Présentation d'un concept de livrée Alfa Romeo Sauber
Présentation d'un concept de livrée Alfa Romeo Sauber
Présentation d'un concept de livrée Alfa Romeo Sauber

Cette saison, c'est à Charles Leclerc que Sauber F1 Team associera Marcus Ericsson. Sans remettre en question l'évident talent du Monégasque, cette décision a été grandement facilitée par les liens renforcés entre l'écurie suisse et la Scuderia Ferrari, via un partenariat de sponsor titre pour Alfa Romeo ; le Cheval Cabré souhaitait même que Sauber aligne un autre de ses protégés, Antonio Giovinazzi, aux côtés de Leclerc, sans succès.

Pour Pascal Wehrlein, la pilule a logiquement du mal à passer. C'est lui qui a marqué l'intégralité des cinq points de Sauber en 2017, bien que cela n'ait pas évité la lanterne rouge à l'équipe.

Lorsque Motorsport.com lui demande en exclusivité pourquoi Wehrlein a été écarté, Frédéric Vasseur, directeur de Sauber, répond : "Essentiellement parce que Pascal est un pilote Mercedes. À la lumière de notre accord de collaboration avec Ferrari, il aurait été impensable d'avoir un homme de la concurrence comme lui."

L'officialisation de Sergey Sirotkin chez Williams a par ailleurs confirmé que le jeune Allemand allait passer la campagne 2018 sur la touche. Il devrait toutefois rester pilote d'essais chez Mercedes, et pourrait faire son retour en DTM, dont il était devenu le plus jeune Champion en 2015.

"Pascal mérite vraiment une place en Formule 1 et est certainement l'un des pilotes les plus rapides", affirme Toto Wolff, directeur de l'écurie germanique, pour Motorsport.com. "Il va certainement faire partie de notre équipe. Nous ne savons pas encore s'il va participer activement à un autre championnat que la F1, mais il va certainement rester dans notre team."

Marchionne et Arrivabene sont "malins"

Wolff se méfie tout particulièrement de l'impact du partenariat entre Ferrari et Sauber, non pas pour la menace que pourrait représenter Alfa Romeo Sauber en 2018, mais pour ce que cet accord pourrait apporter à la Scuderia : selon lui, le soutien technique apporté par cette dernière à l'écurie Haas lui a également été bénéfique.

"Je pense que ce que font Sergio Marchionne et Maurizio [Arrivabene] est très malin", déclare l'Autrichien à ESPN au sujet des dirigeants de Ferrari. "Ils ont une bonne relation avec Haas. Cela a aidé Haas ainsi que Ferrari, et ce qu'ils font maintenant avec Sauber est très visionnaire. Avec Fred Vasseur, ils ont de l'autre côté un team principal qui connaît le business sur le bout des doigts et cette alliance peut être dangereuse pour nous."

Quant à la possibilité d'une relation aussi étroite entre Mercedes et une autre équipe, Wolff préfère rester prudent, même si Force India est un candidat idéal, étant déjà le foyer d'Esteban Ocon, protégé de la marque.

Propos recueillis par Gabriele Testi et Christian Nimmervoll

 
partages
commentaires
Toro Rosso va présenter sa F1 juste avant le début des tests

Article précédent

Toro Rosso va présenter sa F1 juste avant le début des tests

Article suivant

Lauda récupère sa compagnie aérienne mais reste chez Mercedes

Lauda récupère sa compagnie aérienne mais reste chez Mercedes
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021