Whiting : La ligne jaune de Singapour, "un gaspillage de peinture"

partages
commentaires
Whiting : La ligne jaune de Singapour,
Par : Stuart Codling , Writer
21 sept. 2018 à 09:54

Le directeur de course de la FIA en Formule 1, Charlie Whiting, estime que la modification des limites de piste en cours de week-end du Grand Prix de Singapour a été inefficace.

Suite à une discussion lors du briefing des pilotes après les premiers essais libres, la FIA a ajouté une ligne jaune au-delà des vibreurs à l'extérieur du virage 7. Le but était de mettre en place un indicateur visuel des limites de piste afin de dissuader les pilotes d'aller trop loin.

Un certain nombre de pilotes considéraient qu'à mesure que la piste allait se gommer et donc devenir plus rapide, que d'aucuns pourraient être tentés d'entrer dans le virage avec plus de vitesse en utilisant le dégagement comme une partie du circuit afin de gagner du temps. 

Lire aussi :

Mais Whiting a confirmé que peu d'entre eux étaient proches de l'infraction. "Honnêtement, je pense qu'il s'agissait d'un gaspillage de peinture. Nous allons étudier une solution différente pour l'année prochaine mais ce n'était simplement pas possible après vendredi. Je pense qu'en qualifications, à moins que cela ait joué un rôle dissuasif, ce dont je doute, ils étaient à deux mètres de la ligne [jaune]. Je suspecte qu'il était plus rapide de rester sur le vibreur que d'aller au-delà."

Des voitures sont passées sur cette ligne à deux occasions seulement pendant la course et à chaque fois par inadvertance, dans le cadre de luttes pour une position. "Il y avait juste deux voitures qui se battaient et il n'y avait absolument rien d'inquiétant."

"Nouveau" circuit, nouveau record

Une autre modification, plus significative, du circuit de Marina Bay a quant à elle eu un effet indéterminé. Les virages 16 et 17, section connue pour être celle à la sortie de laquelle Nelson Piquet Jr. s'était délibérément accidenté en 2008 pour favoriser la victoire de Fernando Alonso, ont été réalignés afin d'être plus fluides.

La longueur du circuit a été réduite de deux mètres, mais les pilotes ont été divisés sur la question de savoir si cela leur permettait d'aller plus vite. En dehors de ce point, cette modification a remis à zéro le record du tour, qui est la propriété de Kevin Magnussen, en 1'41"905.

"Je ne sais pas ce que [la réduction de la longueur] représente en termes de temps au tour. [Le nouveau record du tour] n'est pas imputable aux deux mètres de moins, je suis sûr. On peut toujours faire des comparaisons [avec les records précédents], même si pour les chronométreurs il s'agissait d'un nouveau circuit et donc d'un nouveau record du tour."

Prochain article Formule 1
L'arrivée prochaine de Räikkönen a déjà un impact chez Sauber

Article précédent

L'arrivée prochaine de Räikkönen a déjà un impact chez Sauber

Article suivant

Le sommeil, clé du succès de Mercedes à Singapour

Le sommeil, clé du succès de Mercedes à Singapour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Stuart Codling
Type d'article Actualités