Whiting : Verstappen mérite "clairement" sa pénalité

partages
commentaires
Whiting : Verstappen mérite
Par : Benjamin Vinel
7 oct. 2018 à 17:08

Selon Charlie Whiting, directeur de course de la Formule 1, cela ne fait aucun doute : Max Verstappen mérite la pénalité dont il a écopé au Grand Prix du Japon.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Charlie Whiting, Race Director, FIA
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devance Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Au premier tour de la course, Max Verstappen a commis un blocage de roue à la chicane, qu'il a quelque peu court-circuitée avant de trouver Kimi Räikkönen à sa droite lorsqu'il est revenu en piste. Le pilote Ferrari a alors été tassé sur le bas-côté.

Les commissaires ont infligé à Verstappen une pénalité de cinq secondes, au grand dam du principal intéressé, qui jugeait à la radio avoir "fait de son mieux" pour manœuvrer de façon sécuritaire et qui a maintenu ce point de vue après la course.

Lire aussi :

"C'était très clairement une pénalité, car Max est sorti de la piste avant d'y revenir de façon dangereuse", explique néanmoins Charlie Whiting lorsque Motorsport.com lui demande son avis sur l'incident. "Il faut revenir en piste en toute sécurité, mais Kimi était là et il l'a tassé hors piste. Donc je pense que c'était très simple à juger pour les commissaires."

Pas de pénalité pour Vettel

Max Verstappen n'était pas au bout de ses surprises, puisqu'au huitième tour, Sebastian Vettel a lancé une attaque qui pouvait paraître optimisme dans la rapide courbe de Spoon. Les deux monoplaces se sont accrochées et le quadruple Champion du monde est parti en tête-à-queue.

"Seb a tenté de faire l'intérieur, et c'était une manœuvre raisonnable", estime cependant Whiting. "La moitié de sa voiture était à côté de celle de Max, qui a tourné vers l'intérieur – c'est un classique. En théorie, les commissaires ne donnent pas de pénalité à moins d'être sûrs qu'un pilote était entièrement ou majoritairement responsable. Les opinions varieront quant au fait que ce soit 50/50, mais ils ont certainement estimé qu'aucun pilote n'était majoritairement responsable."

Verstappen n'est clairement pas de cet avis, comparant la situation à celle du Grand Prix de Chine, où il avait percuté Vettel au freinage de l'épingle et avait été pénalisé. "C'est similaire à la Chine cette année où j'ai commis l'erreur, j'étais bien plus rapide et j'aurais pu attendre le tour suivant", a commenté le Néerlandais.

"En Chine, il a plongé à l'intérieur à l'épingle et a failli embrocher Seb", juge Whiting. "Je ne pense pas qu'il y ait la moindre similarité entre ces deux cas. Je n'ai pas revu celui de la Chine, mais selon mes souvenirs, il était très clair qu'il avait provoqué l'accrochage, tandis qu'à mon avis, ce qu'a fait Sebastian était une véritable tentative de dépassement. Ce qu'avait fait Max était opportuniste au mieux."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Prochain article Formule 1
Déçu, Gasly ne "comprend pas" la stratégie de Toro Rosso

Article précédent

Déçu, Gasly ne "comprend pas" la stratégie de Toro Rosso

Article suivant

Photos - La course du Grand Prix du Japon 2018

Photos - La course du Grand Prix du Japon 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique , Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités