Whitmarsh déplore le manque d'honneur et l'argent

Lors de notre passage à Abu Dhabi, nous vous rapportions que Kevin Magnussen disposait d’un contrat avec Marussia et que l’annonce de son arrivée avec l’équipe de Banbury en 2014 serait faite quelques jours plus tard

Lors de notre passage à Abu Dhabi, nous vous rapportions que Kevin Magnussen disposait d’un contrat avec Marussia et que l’annonce de son arrivée avec l’équipe de Banbury en 2014 serait faite quelques jours plus tard. Raté !

Le Danois remplace finalement Sergio Pérez chez McLaren, mais des liens étroits existaient entre le team de Woking et Marussia, et Martin Whitmarsh s’est retrouvé face à une virevolte de dernière minute le poussant à faire confiance immédiatement au Champion Formule 3.5.

Dans une interview accordée au site officiel de la F1, le Directeur de l’Equipe McLaren en dit un petit peu plus sur ce qui s’est passé en coulisses.

La conviction principale est que Kevin est un jeune homme extraordinaire, qui mérite d’être en F1, explique celui qui souhaitait dans un premier temps laisser son poulain faire ses armes dans une petite structure.

J’ai souhaité et essayé de lui trouver un cockpit. J’ai même trouvé un accord et serré la main d’un directeur d’équipe dans le paddock –un vrai deal-, mais il a fait marche arrière…

Sommé d’en dire plus, Whitmarsh ne dévoile pas de nom de directeur d'équipe, mais corrobore nos informations. Les critiques adressées sont lancées de façon très anglo-saxonne, directes mais polies.

J’aimerais pouvoir le dire mais je ne le ferai pas. Même après 25 ans, je trouve ça difficile à digérer. Je sais que je ne devrais pas, mais je suis naïf, c’est sans espoir ! Je pense toujours que si l’on regarde quelqu’un dans les yeux et que l’on se serre la main, alors c’est un accord”.

Homme d’honneur, et convaincu du potentiel de Magnussen, Whitmarsh a donc décidé de prendre le risque sportif lui-même en 2014.

Dans le cas de Magnussen, je suis choqué, et je me dis « apprend de cela, ne sois pas naïf ». Devant faire face à cette situation, j’ai décidé de laisser Kevin venir chez nous. Je pense que la F1 a besoin de faire entrer ces jeunes super talents, mais le problème dans le sport en ce moment est que l’argent assure l’essentiel de la discussion avec la majorité des équipes, et le danger est que l’on créée un « aspirateur » à jeunes talents. C’est même difficile de faire venir de jeunes talents en GP2”.

McLaren a également un autre grand talent à placer, mais le GP2 fait peur.

Si l’on ne trouve pas un volant dans une autre équipe pour Stoffel [Vandoorne], nous le mettrons probablement en GP2. Le danger, avec le GP2, est que vous y avez un grand nombre de pilotes avec un appui financier, qui restent quatre ou cinq ans. C’est un mauvais signal. Après deux ans, il faut les jeter ! Les talents ont peur de ça et l’évitent [le GP2], et nous devons changer cela. La dernière fois qu’un débutant a remporté le championnat, c’était Lewis. J’espère que nous pourrons faire ça une nouvelle fois avec Stoffel”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez , Martin Whitmarsh , Kevin Magnussen
Équipes McLaren
Type d'article Actualités