Whitmarsh : Il faut deux Grands Prix aux États-Unis

Alors que la ville d'Austin a enfin approuvé le plan de financement pour participer à la mise en place du prochain Grand Prix des États-Unis en 2012, Martin Whitmarsh a évoqué l'importance du marché américain pour la Formule 1

Alors que la ville d'Austin a enfin approuvé le plan de financement pour participer à la mise en place du prochain Grand Prix des États-Unis en 2012, Martin Whitmarsh a évoqué l'importance du marché américain pour la Formule 1.

Depuis 2007 et le retrait d'Indianapolis, la F1 ne pose plus ses bagages au pays de l'oncle Sam. La saison prochaine, l'anomalie sera réparée puisque le paddock s'installera à Austin en juin (ou octobre ?) 2012. Mais pour le team principal de McLaren Mercedes et président de la FOTA, la catégorie reine doit aller encore plus loin pour conquérir définitivement les États-Unis.

"L’Amérique n'a pas besoin de nous, mais nous devons la conquérir. Par le passé, nous n'en avons pas fait assez. Je pense que nous devons aller là-bas. Peut-être que nous avons besoin de deux courses par an. Nous avons besoin d'un programme marketing approprié pour susciter l'intérêt. Nous ne pouvons pas juste avoir une course là-bas puis rentrer chez nous, nous devons essayer de faire plus que cela," a avancé le Britannique.

S'il espère que le Grand Prix organisé dans la capitale du Texas sera un succès, Whitmarsh est convaincu que la dimension des États-Unis est trop importante et représente trop de valeur pour la Formule 1 pour être délaissée. L'idée d'une deuxième épreuve sur un autre lieu du territoire pourrait donc selon lui fidéliser les Américains, qui n'ont pas vraiment la culture de la F1.

"Nous avons le Texas et j'espère que ce sera une course réussie, mais l'endroit naturel pour nous c'est la côte Est ou la côte Ouest. Il y a une grande opportunité là-bas et nous devons vraiment nous en assurer. Je pense qu'il devrait y avoir deux courses, c'est un marché assez grand et assez important pour que nous soyons là-bas. Long Beach et autour de New York, ce sont les lieux où nous pouvons vraiment créer un intérêt pour la Formule 1," a-t-il expliqué.

"La F1 n'a pas eu à se vendre par le passé, les fans sont venus vers nous. Nous devons reconnaître qu'il y a beaucoup de concurrence dans l'industrie du spectacle, nous n'en sommes qu'une partie. Nous devons faire beaucoup mieux. Nous devons aller là-bas, éduquer, expliquer, promouvoir et commercialiser notre sport."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Martin Whitmarsh
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités