Whitmarsh : "Pas de double DRS en Belgique"

Contrairement à ce qui fut un temps envisagé, McLaren n’introduira pas de double DRS sur la MP4-27 en Belgique

Contrairement à ce qui fut un temps envisagé, McLaren n’introduira pas de double DRS sur la MP4-27 en Belgique. C’est Martin Whitmarsh, le directeur du team de Woking, qui en a fait l’annonce à la presse.

"Nous allons voir différentes versions d’ailerons sur notre voiture durant les vérifications techniques et les essais ce week-end. Nous apporterons de nouvelles pièces, mais McLaren n’aura pas de double DRS en Belgique", a révélé le Britannique, en marge du Grand Prix de Spa-Francorchamps.

McLaren n’introduira donc pas ce système initié par Mercedes pour l’instant, au contraire de Lotus, qui mise beaucoup sur cette trouvaille aérodynamique pour décrocher enfin son premier succès à Spa. Cependant, il n’est pas impossible que McLaren leur emboîte le pas dans les semaines ou les mois à venir. "Il ne fait aucun doute que le double DRS est intéressant, mais je pense qu’il existe aussi d’autres variantes tout aussi intéressantes", a poursuivi Whitmarsh, qui est cependant resté, comme à son habitude, très flou sur les futurs développements de son équipe.

Il faudra donc surveiller McLaren avec attention lors des prochains Grands Prix, même si l’utilisation d’un dispositif similaire à celui de chez Mercedes dans une semaine à Monza sera moins bénéfique qu’elle ne l’aurait été à Spa. En effet, bien que ces deux tracés présentent de longues portions rapides, le niveau d’appui nécessaire en Italie est plus faible qu’en Belgique. L’intérêt de dévier une partie du flux aérodynamique de l’aileron arrière est par conséquent moins grand sur la célèbre piste lombarde, en dépit des longues lignes droites du tracé italien.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Martin Whitmarsh
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités