Will Stevens espère conserver un baquet devenu enviable

Le Britannique espère rempiler pour 2016, mais il sait qu'une place chez Manor n'aura pas le même prix dans les mois à venir.

Débutant en F1 avec l’équipe Caterham lors du dernier Grand Prix de la saison 2014, Will Stevens a rapidement trouvé refuge chez Manor pour sa première saison complète. S’il a dominé Roberto Merhi sur les deux premiers tiers de la saison, il a semblé un peu plus à la peine lors des deux dernières courses face au nouveau-venu Alexander Rossi. Mais le Britannique, âgé de 24 ans, espère pouvoir continuer l’aventure avec son équipe en 2015. 

La saison prochaine s’annonce meilleure pour Manor, qui se reconstruit après avoir frôlé la faillite et la disparition il y a quelques mois. Le team a retrouvé une usine digne de ce nom, recruté du personnel, et prépare sa monoplace 2016 dans laquelle elle pourra intégrer un V6 Mercedes. L’accord officialisé avec le motoriste allemand a inévitablement donné de la valeur aux baquets Manor pour l’an prochain.

 

"Evidemment cette année est difficile, mais avec Manor j’ai une bonne stabilité, je connais bien l’équipe et je prends vraiment du plaisir à travailler avec tout le monde ici", note Stevens, qui sait que les mois à venir seront meilleurs pour l’équipe en termes de performance. 

"Le package qu’ils vont amener l’an prochain va être beaucoup plus compétitif que ce que nous avons cette année. J’ai le sentiment que ce serait bien de connaître, avec cette équipe, une année durant laquelle nous aurions plus de chance de marquer des points et de nous battre pour des places. Nous devons travailler pour voir ce qui est le mieux pour moi. Mais j’aime travailler avec ces gars-là et je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas continuer l’année prochaine."

Un baquet convoité

Mais Stevens n’est pas seul sur le coup, et Manor reste malgré tout une équipe fragile financièrement, avec un besoin réel de liquidités. Tandis que Mercedes pourrait chercher à placer un jeune pilote comme Pascal Wehrlein, d’autres sont prêts à payer des sommes conséquentes pour décrocher un baquet. 

"Les discussions ont lieu en permanence à cette période de l’année, et il n’y a évidemment aucun secret quant au fait que beaucoup de pilotes essaient de trouver un contrat", confirme Stevens. "Nous ne sommes pas différents. Pour le moment, nous essayons d’évaluer ce que nous voulons faire et ce qui nous semble être le mieux pour ma carrière lors des prochaines années."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alexander Rossi , Will Stevens , Roberto Merhi , Pascal Wehrlein
Équipes Manor Racing
Type d'article Actualités
Tags baquet, mercedes, pilotes, saison 2016