Comment la Williams 2018 combine le meilleur de Mercedes et Ferrari

Williams désire revenir aux avant-postes et a dévoilé sa nouvelle FW41 qui se démarque par plusieurs solutions techniques intéressantes.

Comment la Williams 2018 combine le meilleur de Mercedes et Ferrari

La FW41 a été créée sous la direction de Paddy Lowe, l’ancien directeur technique de Mercedes. Il est arrivé trop tard pour avoir une quelconque influence sur la voiture de l’an dernier, mais cette fois il a dirigé les travaux de conception de cette FW41 à moteur Mercedes.

Lowe est à la tête d’une équipe technique revue, comprenant Dirk De Beer, l’ancien designer de Lotus (devenu Renault) et Ferrari, qui supervise désormais le département aérodynamique de Williams.

Williams FW41

L’aileron avant de la FW41 reprend le concept de l’an dernier avec un plan principal à trois éléments et des volets à cordes très courtes. Le bout du nez est toujours relevé et renferme un S-duct. En revanche, on note une cape sous le nez, semblable à celle introduite par Mercedes la saison dernière.

L’influence de Mercedes se fait aussi sentir plus loin sur la voiture avec des déflecteurs latéraux fixés devant une série de fentes horizontales. Au-dessus, on retrouve une ailette en forme de boomerang, un peu comme celle de la Mercedes W08. Toutefois, cette ailette est fixée au déflecteur, ce qui ressemble plutôt à ce que nous avons vu sur la Red Bull et la Ferrari de l’an dernier.

Les pontons de la Williams ressemblent à ceux de la Haas qui, eux, s’inspirent de ceux de la Ferrari SF70H. En déplaçant la structure d’impact et en l’intégrant à l’intérieur de la carrosserie, il a été possible de reculer le ponton, ce qui améliore l’aérodynamique et le refroidissement. Les pontons sont désormais finement sculptés et très enveloppants, ce qui diffère nettement de ceux de l’ancienne FW40.

Williams FW41

Certains éléments de refroidissement, situés à l’intérieur du ponton, ont été reculés afin de rééquilibrer la répartition des masses suite à l’introduction obligatoire du Halo.

Le Halo a été peint en blanc afin qu’il s’accorde à la livrée de la voiture. En revanche, il n’apparaît certainement dans sa version finale. Il est fort probable qu’il soit doté d’un carénage, car il est possible d’en intégrer un dans un espace situé à 20 mm autour du Halo. Nous pourrons apprécier la version finale du Halo lors des premiers essais hivernaux.

La boîte à air du moteur est très semblable à celle de la voiture de l’an dernier qui possédait déjà une ouverture élargie. Le capot moteur profite de la surface maximale autorisée. L’aileron de requin a été remplacé par une arête élargie. On note aussi la présence d’une fine dérive sur le capot moteur afin de profiter au maximum des forces latérales qu’elle génère.

Williams FW41

Comme nous l’avions prédit, la FW41 dispose d’un T-wing placé en position basse, juste derrière l’extrémité arrière de la carrosserie.

L’aileron arrière est fixé à la monoplace à l’aide de deux supports en forme de cou de cygne, rattachés de part et d’autre de la tubulure d’échappement. Il est possible que le support unique employé l’an dernier ait été jugé trop lourd. Les dérives latérales de l’aileron disposent d'ouïes ouvertes et la section inférieure possède des échancrures aux formes complexes.

La dernière influence de la Mercedes se retrouve avec ces équerres courbées fixées au volet supérieur de l’aileron arrière.

Williams FW41
partages
commentaires
Williams : Le discours sur les pilotes payants est "déplacé et inutile"
Article précédent

Williams : Le discours sur les pilotes payants est "déplacé et inutile"

Article suivant

Brawn : Le DRS ne devrait "pas disparaître dans un avenir proche"

Brawn : Le DRS ne devrait "pas disparaître dans un avenir proche"
Charger les commentaires
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021
Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne Prime

Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne

La nouvelle unité de puissance installée dans la W12 de Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo a aidé le Britannique à décrocher une victoire mémorable.

Formule 1
18 nov. 2021