Williams admet un rythme de course très insuffisant

Après avoir vécu une saison 2013 cauchemardesque, l'écurie Williams a connu une véritable renaissance l'an dernier. Les Williams ont décroché pole position et podiums, terminant ainsi troisième du championnat des constructeurs devant Ferrari et McLaren. La FW36 était par ailleurs la deuxième force du plateau en fin de saison, bien plus constante en termes de rythme que la Red Bull de Ricciardo et Vettel.

Mais alors que Ferrari marque son retour aux avant-postes en ce début de saison 2015, Williams semble avoir perdu sa position de challenger en embuscade derrière Mercedes. En Malaisie, Bottas et Massa ont terminé la course aux cinquième et sixième rangs, à plus d'une minute pleine du vainqueur Sebastian Vettel.

À Sepang, Bottas a réalisé un très mauvais départ, passant de la huitième à la quatorzième position. De petites erreurs lors des arrêts aux stands n'ont rien arrangé mais c'est surtout le rythme de course qui fut insuffisant, comme le confirme Valtteri Bottas.

L'écart est bien plus important que nous l'espérions

Valtteri Bottas

"Actuellement, nous maximisons nos performances : nous n'aurions pas pu faire mieux en Malaisie," confie le pilote finlandais. "Nous manquons vraiment de rythme en course, et pas qu'un peu..."

"Si j'étais parti devant et que j'avais vécu une course idéale, l'écart n'aurait bien sûr pas été si important à l'arrivée. Mais cet écart est de toute façon trop important, et bien plus important que nous l'espérions."

Le développement prime

Selon Bottas, beaucoup de travail reste donc à faire, car les performances actuelles de la FW37 ne sont guère représentatives de son potentiel.

"Nous devons travailler car nous avons beaucoup plus de potentiel que cela avec cette voiture. Nous pouvons franchir encore de grandes étapes. Selon moi, la priorité se situe dans le manque de traction dont nous sommes victimes dans les virages lents, en comparaison à nos concurrents."

La FW37 a bien plus de potentiel que cela.

Valtteri Bottas

Des propos corroborés par Rob Smedley, Ingénieur et Chef de la Performance chez Williams.

"Nous devons développer l'ensemble du package, surtout à l'arrière," affirme Smedley. "Les données du problème sont assez simples : il faut développer plus vite que nos adversaires. Nous manquons cruellement de rythme face aux Mercedes et aux Ferrari et nous allons travailler dur pour améliorer cela."

Par ailleurs, Smedley pense que Williams peut mieux gérer l'utilisation des pneumatiques, un autre ingrédient qui avait bâti son succès l'an dernier.

"Certaines voitures ont plus de mal que la nôtre avec les pneumatiques, mais nous pouvons à coup sûr faire mieux que cela. Certains ont pu s'arrêter une fois de moins que nous et c'est là un point clé. Ce n'était pas une erreur stratégique : nous n'aurions tout simplement pas pu le faire."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Valtteri Bottas
Équipes Williams
Type d'article Actualités
Tags développement, fw37, malaisie, rob smedley, rythme, valtteri bottas, williams