Williams a besoin de "plus de points" pour rester huitième

Le Grand Prix de Hongrie a propulsé Williams à la huitième place du championnat des constructeurs, mais l'écurie n'est pas sûre que ses dix points suffisent à s'y maintenir.

Williams a besoin de "plus de points" pour rester huitième

L'écurie Williams était certainement une grande gagnante du chaotique Grand Prix de Hongrie, avant la trêve estivale : ses pilotes Nicholas Latifi et George Russell se sont classés septième et huitième, permettant à l'équipe de marquer dix points – plus que lors des 70 courses précédentes réunies.

Williams s'est ainsi hissé au huitième rang du championnat des constructeurs à la mi-saison, devançant nettement Alfa Romeo (trois points) et Haas, dont le compteur reste vierge. Cependant, Jost Capito se méfie de la menace que pourrait encore représenter la structure de Hinwil.

Lire aussi :

"Nous avons eu un résultat fantastique en Hongrie, avec dix points et le meilleur résultat de l'écurie depuis 2017", déclarait le PDG de Williams Racing avant l'exploit de George Russell à Spa-Francorchamps, une deuxième place en qualifications. "C'était vraiment fantastique, c'était un gros coup de fouet au niveau de la confiance et de l'état d'esprit pour toute l'équipe. Passer à la huitième place du championnat est absolument fantastique."

"Désormais, tout le monde est complètement vigilant et se bat pour que nous restions en huitième position. Je suis sûr qu'il nous faut plus de points pour ça, nous devons donc être vraiment concentrés et nous battre durement course après course."

Il va donc s'agir de capitaliser sur les courses inhabituelles, comme ce pourrait être le cas du Grand Prix de Belgique, puisque la pluie est annoncée. "Je pense que les huitième, neuvième et dixième équipes ne marqueraient pas de points lors d'une course standard, normale, sur le sec, sans incident, car nos voitures sont trop lentes", analyse Capito.

"Cela signifie que s'il y a des circonstances exceptionnelles et que quelque chose se produit, il faut être absolument irréprochable et avoir une stratégie fantastique, prendre de bonnes décisions, faire de très bons arrêts au stand. Tout le monde doit être parfait pour marquer les points quand ils sont disponibles, car nous ne pouvons pas nous battre pour les points lors d'une course normale."

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Pourquoi la rénovation de Spa devrait améliorer la sécurité du Raidillon
Article précédent

Pourquoi la rénovation de Spa devrait améliorer la sécurité du Raidillon

Article suivant

La Parabolica de Monza change de nom

La Parabolica de Monza change de nom
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021