Williams compte sur le moteur Renault pour Bahreïn

Shanghai fut une nouvelle course décevante pour l'écurie Williams

Shanghai fut une nouvelle course décevante pour l'écurie Williams. Les pneus ont été déterminants samedi et dimanche, avec la possibilité pour les équipes de réfléchir à diverses stratégies. Même si le résultat n'a pas été très concluant pour les pilotes Williams, Mike Coughlan, le Directeur Technique s'explique :

Nous avions prévu une stratégie à trois arrêts pour nos deux voitures. Nous avons décidé de faire rouler une monoplace en pneus tendres au départ, et l'autre à la fin, sachant que le pneu principal serait le medium. Nous savions également que nos deux voitures étaient susceptibles de terminer avec 1.6 secondes d'écart”.

Les pneus options furent bien plus rapide, c'est pourquoi Valtteri (Bottas) a réalisé une manœuvre propre pour dépasser son coéquipier. Nous avons fait du mieux que nous pouvions avec la FW35, mais nous devons encore trouver de la performance, et nous nous concentrerons là-dessus lors des prochaines courses.” assure Coughlan.

De son côté, Laurent Debout, responsable Renault Sport F1 chez Williams, est lui aussi déçu du résultat de la course. Toutefois, l'ingénieur préfère se tourner vers la course suivante à Bahreïn :

Il est clair que nous ne sommes pas là où nous voulons être aujourd'hui. Bahreïn est un circuit avec de nombreux virages différents, ce qui devrait convenir au moteur Renault RS27. Nous allons travailler avec les ingénieurs à l'usine pour revenir en meilleure forme, le plus tôt possible.

L'objectif est clair : remonter dans la hiérarchie et inscrire les premiers points de la saison, peut-être ce weekend.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Williams
Type d'article Actualités