Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
48 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
55 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
69 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
83 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
97 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
104 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
118 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
132 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
139 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
153 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
160 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
174 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
188 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
216 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
237 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
244 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
258 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
272 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
279 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
293 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
307 jours

Williams dément toute difficulté financière ou de fournisseur

partages
commentaires
Williams dément toute difficulté financière ou de fournisseur
Par :
27 févr. 2019 à 17:37

Après les déboires rencontrés pour construire à temps sa nouvelle monoplace, l'écurie britannique mène un audit interne afin d'identifier ce qui a créé une telle situation. Elle dément toutefois les rumeurs évoquant des ennuis financiers.

Après une première semaine qui a viré au cauchemar, Williams retrouve de la sérénité à Barcelone, où George Russell mardi puis Robert Kubica mercredi ont enchaîné les tours de piste et lancé pour de bon le programme d'essais de l'écurie. Néanmoins, la structure britannique ne va pas pouvoir digérer si facilement le retard accumulé avec sa nouvelle monoplace, mise en piste il y a tout juste une semaine. En interne, tout est mis en œuvre pour identifier les erreurs ayant provoqué cette situation "embarrassante", de l'aveu-même de Claire Williams il y a quelques jours. Néanmoins, la directrice adjointe a balayé certaines hypothèses.

Voir aussi :

"Je crois qu'il y a eu beaucoup d'histoires autour de ce qu'aurait pu être la cause", déplore-t-elle. "J'ai lu qu'il y avait des problèmes avec des fournisseurs. Ce n'était pas le cas. Ou bien que nous étions dans une situation difficile financièrement et que ça avait eu une incidence sur la construction de la voiture. Ce n'était pas le cas."

Ne pas sous-estimer un puzzle de 22 000 pièces

Pour le moment, Claire Williams refuse d'entrer dans les détails de ce qui a provoqué le retard de la FW42. Elle souligne toutefois à quel point le défi de concevoir et construire une monoplace en partant de zéro, tout en faisant face à une modification réglementaire, ne devrait en aucun cas être sous-estimé.

Robert Kubica, Williams FW42

Robert Kubica, Williams FW42

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

"Je pense que parfois, on tient pour acquis le fait que nous allons avoir une voiture en piste pour les essais, et deux voitures pour un Grand Prix", précise-t-elle. "Mais Williams continue de concevoir et de construire ses voitures en interne, dans leur intégralité. Il y a 22 000 pièces sur une voiture, que nous devons concevoir, fabriquer, assembler, passer au crash-test. C'est un travail énorme, et nous n'y sommes pas parvenus, pour un certain nombre de raisons. J'estime que ça peut arriver, je crois que nous avons vu par le passé que ça pouvait arriver, et nous devons simplement être absolument certains que cette situation ne se reproduise pas."

"Il y a eu du travail [d'investigation] de fait, mais ça prendra probablement quelques semaines pour tout compiler, et nous devons le faire correctement. Si ce n'est pas le cas, alors le programme de l'année prochaine ne se passera pas bien. Nous devons donc prendre notre temps pour nous assurer de couvrir chaque domaine, et nous assurer de faire les choses comme il faut l'an prochain."

Lire aussi :

Maintenant que la FW42 est en piste à Barcelone et qu'elle démontre sa capacité à enchaîner les tours, reste le point d'interrogation majeur, à savoir celui de la performance. Bien que née tardivement, cette monoplace peut-elle permettre à l'écurie de Grove de quitter la place de lanterne rouge qu'elle occupait l'an passé ? Le sujet arrive sur la table de manière trop précoce, mais deviendra rapidement le centre de toutes les attentions.

"Je pense que nous devons encore attendre et voir exactement où nous en sommes", temporise Claire Williams. "Nous ne voulons clairement pas être à nouveau derniers, mais je l'ai toujours dit, et je l'ai redit la semaine dernière, il y a un long chemin à parcourir et les autres équipes ont fait un travail exceptionnel. Nous continuerons à travailler avec acharnement pour nous redresser par rapport à l'année dernière, et par rapport à là où nous pourrions nous situer durant les essais."

Article suivant
Barcelone, J6 - Journée à oublier pour Ferrari

Article précédent

Barcelone, J6 - Journée à oublier pour Ferrari

Article suivant

Stats - Le kilométrage des équipes à Barcelone

Stats - Le kilométrage des équipes à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone II
Catégorie Mercredi
Pilotes Robert Kubica , George Russell
Équipes Williams
Tags claire williams , FW42
Auteur Basile Davoine