Williams et Maldonado ne pouvaient rien faire

Exceptée l'éclaircie du Hungaroring, les courses se suivent et se ressemblent pour Williams, malheureusement pas dans le bon sens

Exceptée l'éclaircie du Hungaroring, les courses se suivent et se ressemblent pour Williams, malheureusement pas dans le bon sens. Pour Pastor Maldonado, le Grand Prix d'Italie aura été un long calvaire, qui l'a vu terminer à une anonyme 14e place.

Chez Williams, ce n'est pas la stratégie qui n'a pas fonctionné, mais plutôt la FW35 qui n'était une fois de plus pas au niveau espéré. A cela s'ajoute un départ manqué pour Maldonado, ce qui n'a pas fait ses affaires.

"C'était une triste course pour nous dès le début, car nous avons perdu des places au départ qui ont ensuite été difficiles à récupérer", regrette Maldonado. "Il y avait peu de rythme dans la voiture, je pense que nous avions la bonne stratégie, mais quoi que nous fassions c'était insuffisant pour récupérer des places. C'était une course décevante mais je suis impatient d'être à la prochaine."

Pour Xevi Pujolar, ingénieur de course en chef, il est clair que la monoplace de Grove ne pouvait pas permettre de nourrir de grosses ambitions à la régulière à Monza.

"Notre stratégie et notre gestion des pneus ont fonctionné comme prévu mais nous n'avions simplement pas assez de rythme pour concurrencer les voitures devant nous", constate-t-il.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado
Équipes Williams
Type d'article Actualités