Williams prend enfin la piste à Barcelone

C'est sans aucun doute un grand soulagement pour toute l'écurie Williams : George Russell a offert à la FW42 ses premiers tours de roue sur le tracé catalan.

Williams prend enfin la piste à Barcelone
Charger le lecteur audio

Après avoir accumulé les retards, la Williams FW42 a enfin pu prendre la piste ce mercredi après-midi à Barcelone. C'est George Russell qui a baptisé la monoplace de l'écurie de Grove, qui n'est arrivée en Espagne que ce matin, avec un premier tour d'installation. 

Seule équipe absente des deux premières journées d'essais, la structure britannique doit maintenant essayer de profiter de chaque possibilité de prendre la piste et d'engranger les kilomètres. La semaine dernière, peu après avoir présenté sa nouvelle livrée sur une voiture de démonstration, Williams avait dû renoncer à son shakedown.

Lire aussi :

"La voiture est là, c'est un immense soulagement pour nous tous", souffle Claire Williams au micro de Sky Sports. "Nous avons connu quelques jours horribles, et c'est peu dire ! C'est une naissance difficile. Mais la voiture est là et prendra la piste aujourd'hui. Nous ne voulons pas entrer dans les détails, mais le plus important est que la voiture soit là. Nous connaissons le principal coupable... pas coupable, mais la raison pour laquelle nous sommes en retard. Nous ne rendrons pas ça public mais allons analyser ça en détail à l'usine."

"Cela m'a ouvert les yeux : on prend pour acquis le fait d'avoir une voiture ici. C'est tellement court par rapport à la fin de la saison précédente, avec plus de 22'000 pièces à assembler sur la monoplace ! Nous devions nous assurer d'avoir la meilleure voiture possible ici. Chez Williams, tout le monde redouble d'efforts dans l'adversité, et nous avons pu amener la voiture ici pour aujourd'hui. Williams a toujours tiré une certaine fierté de l'état d'esprit de ses employés."

Ces dernières heures, les critiques ont semblé se cristalliser autour de Paddy Lowe, le directeur technique de l'écurie. À tel point que son avenir au sein de l'entreprise paraît menacé, mais c'est un sujet que Claire Williams refuse de commenter pour le moment. 

"Il y a beaucoup de spéculation dans ces circonstances, mais nous ne rejetons pas la faute sur une seule personne chez Williams", prévient la directrice adjointe. "Nous apprenons de nos erreurs. Mais quand on subit un échec, c'est souvent la combinaison d'un certain nombre de choses qui vont en notre défaveur. D'ici deux semaines, tout ça sera oublié ; j'espère que ça n'aura pas un énorme impact."

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
1/13

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
2/13

Photo de: Williams F1

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
3/13

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
4/13

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
5/13

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
6/13

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
7/13

Photo de: Joe Portlock / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
8/13

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
9/13

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
10/13

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
11/13

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
12/13

Photo de: Williams F1

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
13/13

Photo de: Williams F1

partages
commentaires
Venez vivre la Formule 1 comme jamais avec Motorsport.com !
Article précédent

Venez vivre la Formule 1 comme jamais avec Motorsport.com !

Article suivant

Hamilton : "Ferrari est très, très fort pour le moment"

Hamilton : "Ferrari est très, très fort pour le moment"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021